La décision de résilier les contrats exclusifs alloués à Nandanee Soornack, la femme d’affaires rouge, devait être communiquée aux principaux concernés dans les prochains jours. C’est ce qu’a appris Week-End de sources autorisées. En parallèle, un exercice d’appel d’offres sera lancé en vue d’identifier les opérateurs du privé pour la gestion des différents Commercial Outlets au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport Terminal et de mettre un terme à l’exclusivité dont jouissait Nandanee Soornack.
Entre-temps, l’audit initié en vue d’établir un état des lieux de la mainmise de Nandanee Soornack, aussi connue sous le nom de “La Sirène” ou encore “Madame Ou Konné ki Mwa” a été bouclé. Ainsi, celle par qui le malheur politique de Navin Ramgoolam est arrivé a laissé une ardoise d’au moins Rs 40 millions à l’aéroport, soit Rs 20 millions au préjudice de l’Airport Terminal Operations Ltd (ATOL) et Rs 20 millions pour le compte de l’Airports of Mauritius Ltd.
Avant le 10 décembre, personne au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport n’avait le courage d’émettre la moindre réclamation à celle qui a filé à l’anglaise le 11 décembre à bord du vol d’Emirates à destination de l’Europe. Des procédures seront enclenchées par ces deux sociétés d’Etat en vue de recouvrer leurs dus dans les meilleurs délais.