Dans le cadre d’une campagne nationale en vue d’encourager les citoyens à se rendre au travail à vélo le lundi 23 avril pour célébrer la journée mondiale de la Terre, les ministres Michaël Sik Yuen, Xavier-Luc Duval et Lormus Bundhoo, ainsi que d’autres personnalités, ont donné l’exemple ce matin. Une conférence de presse a été organisée en ce sens devant l’hôtel du gouvernement.
Les ministres Michaël Sik Yuen, Xavier-Luc Duval et Lormus Bundhoo se sont rendus à vélo ce matin à leur bureau respectif dans la capitale. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la campagne nationale d’encourager les citoyens à se rendre à bicyclette sur leur lieu de travail le lundi 23 avril et célébrer dans la même foulée la journée mondiale de la Terre.
Les ministres du Tourisme, des Finances et de la Santé sont arrivés à Port-Louis vers 8 h 30, accompagnés du Chairman de la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA) Robert Desvaux et de son directeur Karl Mootoosamy, du lord-maire Mahmad Khodabaccus et du Secrétaire financier Ali Mansoor, entre autres personnalités.
Dans sa déclaration à la presse, Xavier-Luc Duval a précisé que le trajet de ce matin n’est qu’une répétition en marge du 23 avril. Le ministre des Finances a aussi demandé aux automobilistes de respecter les cyclistes en vue de prévenir les accidents. Le ministre de la Santé Lormus Bundhoo a quant à lui rappelé l’importance d’une activité physique quotidienne pour une santé saine.
L’initiative de cette démarche revient toutefois au Chairman de la MTPA, qui lance un appel aux citoyens pour se rendre au travail à vélo le 23 avril. Robert Desvaux a expliqué en début de semaine qu’en lançant ce défi, il espère sensibiliser la population à la nécessité de « sauver la planète ».
Selon Robert Desvaux, il est grand temps de mettre un frein à la pollution et de sensibiliser les chauffeurs à respecter les autres usagers de la route, qu’ils soient piétons ou cyclistes, entre autres. « Je suis pleinement satisfait de cette opération ce matin qui dépasse le clivage politique. C’était un parcours à vélo symbolique. Je lance un appel à nos citoyens pour qu’ils soient partie prenante de cette campagne. D’ailleurs, il y a une tendance des touristes à retenir le vélo comme moyen de transport pour visiter l’île », souligne Robert Desvaux.
Les organisateurs de cette campagne expliquent que la bicyclette projette une image dynamique et écologique et que se rendre au travail grâce à ce moyen de transport permet de s’initier à une culture de mobilité saine et durable. Selon les retombées de la conférence de presse de ce matin, des propositions devraient par ailleurs être faites au ministre des Infrastructures publiques et du Transport intérieur Anil Bachoo, en vue d’aménager des pistes cyclables en bordure de route.
Des consultations avec la police devraient avoir lieu dans les jours à venir afin que l’événement du 23 avril se déroule sans anicroche.