S’il y a une nouvelle mode qui s’est mise à la page, c’est bien l’humour avec sa large palette de couleur : du rouge, du jaune, du noir. Le bilan a été très riche cette année avec des prestations venant de Jamel Debouzze, le magicien des mots, l’humour rouge d’Anne Roumanoff et Malik Bentalah à l’expression libérée. À travers le Festival du Rire de Miselaine Vurden, cette dernière est parvenue à regrouper Maurice, Réunion, Rodrigues, les Seychelles et même la France. Miselaine ayant eu aussi la chance de se produire en avant-première du spectacle de Roumanoff en France. Les couleurs du rire, un véritable cocktail de divertissement, pas de quoi s’en priver !
Le plus gros coup de pub de l’humour 2013 reste incontestablement la démarche de la BAI avec l’entrée sur scène mauricienne de Jamel Debouzze. Les fans mauriciens ont été plus que conquis. Jamel sur scène, c’est une bulle d’air frais, un délire dans la salle. La grande force de Jamel réside en son accessibilité avec le public. Le magicien des mots a habité la scène du Centre Swami Vivekananda à Pailles donnant la pleine mesure de son talent. Tout sur Jamel, le titre de son spectacle parle de la mixité des couples en évoquant son propre mariage et les grabuges que peuvent provoquer le choc des cultures. Jamel est passé maître dans l’art de l’autodérision, il se moque même de lui et des travers de la société. Jamel, dans et hors de sa bulle, a livré un show éclatant et coloré. Un Debouzze visiblement du haut de sa forme, essayant d’apprivoiser notre kreol mauricien à sa manière. Autre temps fort de l’humour, mais dans un registre déjanté, Malik Bentalah. Sa force première repose sur son énergie communicative. Du jeu de scène, s’enchaîne un dialogue et c’est une véritable conversation qui en découle. Malik a cet art de converser avec son public et de l’inviter dans ses délires. Malik Bentalah partage ses réflexions personnelles avec une telle candeur aucun sujet n’est tabou, il donne dans de la gaudriole, parle du sexe avec aisance… Malik a apporté une petite révolution dans le domaine de l’humour. Une découverte qui a assurément plu et qui n’aurait pas été possible sans le Festival du Rire annuel mis en place par Miselaine Duval-Vurden.
L’année 2013 a été riche en gags, en humour coloré et comme l’a si bien dit Miselaine. « Le rire, c’est un menu, au spectateur de choisir son plat. » L’humour d’observation est une forme d’humour se basant sur la caricature de situations du quotidien. C’est la forme d’humour la plus répandue dans le domaine du One-man-show, particulièrement dans le stand-up. Et dans ce registre Miselaine Duval-Vurden excelle. Miselaine est sur tous les fronts, Miselaine a aussi fait appel lors de ce Festival du Rire à des artistes venus de Rodrigues, Seychelles et même de France avec la célèbre dame en Rouge Anne Roumanoff. Tout simplement irrésistible la Anne avec son verbiage écarlate et son regard acéré sur les travers de la société. L’humour d’Anne Roumanoff réside dans la finesse, dans de l’humour coloré. Etonnant cette facilité de l’artiste à alterner ses sketchs inspirés de la vie de tous les jours, entremêlés d’une satire politique qui fait sourire. Elle se moque gentiment de ces diktats du régime, de ses politiciens et s’imprégnera même de notre politique locale qui donne bien le ton avec : « Varma, est-ce que tu oublies tous ces dictons qui nous rappelle que qui reçoit des pots-de-vin doit faire taire les témoins ? » Sa carte maîtresse : la dérision. Anne est une observatrice de la vie. Plus qu’un divertissement, le spectacle livré par Anne Roumanoff prouve la force de l’humour au féminin quand il est pratiqué dans l’art et la finesse. Adapter le rire à l’évolution de la société, c’était un des premiers défis lancé par Rama Poonoosamy de l’agence Immedia. Son spectacle Humour est depuis devenu au fil des années, un véritable vivier de talents. Réussissant même le pari en 2009 de jouer le spectacle Humour à guichet fermé. Que ce soit satirique, immoristik, noir ou déjanté, l’humour s’est graduellement tissé une place de choix à Maurice. Entre parodies d’humour, One man Show, Stand-Up ou divertissement, l’humour s’impose. Un bilan qui reste dans le positif et qui on espère sera renouvelé en 2014 avec d’autres talents neufs.