« Le congrès national de dimanche a été un grand encouragement pour moi, mes camarades du parti et tous les militants », a déclaré hier Pravind Jugnauth, leader du Mouvement socialiste militant (MSM), en guise de bilan du 30e anniversaire de son parti qui a eu lieu dimanche dernier au centre Swami Vivekananda, à Pailles.
Pravind Jugnauth est d’avis que le 20 octobre 2013 sera mémorable dans l’histoire du parti comme cela a été le cas pour ses 25 ans au même endroit le 19 octobre 2008. Le MSM, a-t-il dit, avait placé la barre très haut et ses militants des 20 circonscriptions, membres des différentes instances, ne lui ont pas déçu. « Ils ont répondu admirablement à notre appel et le pari est gagné », a soutenu le leader du MSM. « Nous avons démontré notre capacité de mobilisation et la place qu’occupe le MSM sur l’échiquier politique », a-t-il déclaré.
Le leader du MSM a observé que la foule était très représentative, composée de femmes, de jeunes et de vétérans. « Le MSM a prouvé qu’il a un rayonnement national et une adhésion massive pour la consolidation de ses structures », a-t-il ajouté. « Nous avons la ferme volonté de sauver le pays avec deux grands leaders, sir Anerood Jugnauth et Paul Bérenger, entourés des compétences au MSM et au MMM. Nous sommes prêts à prendre la relève, reconstruire le pays et réaliser le rêve mauricien. » L’assistance, a-t-il dit, a vu un sir Anerood « plus combatif, très en verve et déterminé pour la bataille » et un Paul Bérenger qui a transmis son message « avek so leker » tout en rappelant les grandes réalisations du MSM/MMM dans l’intérêt du pays. « Paul Bérenger a énuméré les grands projets prioritaires du prochain gouvernement et sur lesquels nous sommes tombés d’accord que sont la relance de l’économie, le combat contre la corruption, la drogue, l’élimination de la pauvreté, le rétablissement du law and order, la consolidation de la démocratie et la réforme électorale », a-t-il déclaré.
Pravind Jugnauth a parlé des commissions au MSM qui travaillent sur des thèmes spécifiques. « Le travail sur le terrain se poursuivra. Nous avions fait plusieurs sorties pour écouter les pêcheurs, les planteurs ainsi que ceux vivant dans une extrême pauvreté. Une séance de réflexion a aussi eu lieu avec des professionnels de l’économie », a-t-il rappelé. Fort du succès de dimanche, a précisé le leader du MSM, les militants sont très motivés pour travailler d’arrache-pied sur le terrain, en attendant les élections générales. « La fin de règne de Navin Ramgoolam est de plus en plus évidente. La réunification de la famille militante est très soudée », a-t-il conclu.