Le VTT mauricien prend de l’essor. Depuis l’année dernière et une participation assez importante aux championnats d’Afrique de la spécialité, la discipline a connu un regain de popularité. Mais force est de constater que le nombre de courses n’ont pas augmenté, même si plusieurs efforts ont été faits afin d’obtenir le maximum de participants à des courses.
Alors, qu’attendre de cette année 2012 ? Une année qui sera marquée par l’organisation des championnats d’Afrique de la disciplne à Maurice. Même si, pour l’instant, tout reste à faire, la Commission VTT de la FMC se veut optimiste de pouvoir tenir la charge de cette organisation qui demande beaucoup d’investissements.
Il faut croire que les Mauriciens qui ont fait les championnats d’Afrique en 2011 ont apprécié. Surtout que 2012 est une année olympique et qu’il y a, à la clé, un ticket à valider ou à prendre pour Londres. D’ailleurs, on attend les meilleurs africains à Maurice en mai prochain. D’ailleurs, deux résutalts intéressants sont à noter : la médaille de bronze de Clyde Lamport dans la descente chez les vétérans, et la dixième place de Olivier Lecourt chez les juniors.
Mais il ne faut pas que les championnats d’Afrique viennent occulter le calendrier local. Car depuis quelques années déjà, il existe un gros manque de courses locales où on retrouve à chaque fois les mêmes têtes.
Mais 2011 a été marqué par l’accession de Jean-Philippe Tyack au poste de président de la commission VTT. Son passé de cycliste et de vététiste lui a été bénéfique jusqu’ici, surtout à la tête d’une discipline qui prend de plus en plus d’essor sur le plan mondial. D’ailleurs, c’est sous son impulsion et celle de Latrobe Ltée, qui représente la marque Snowy, qu’est née la Snowy Series. Une série de six courses qui a vu la victoire finale de Yannick Lincoln, soit dit en passant.
De plus, 2011 a marqué la collaboration entre CRA World Events Management et la Commission VTT.D’ailleurs, tout laisse entendre que les courses de CRA World Events Management seront organisées en fonction de celui de la commission.
Doit-on revenir sur les autres courses ? Les championnats nationaux ont sacré les clients habituels. Yannick Lincoln, Olivier Lecourt, Aurélie Halbwachs, Gabriel Mayer, son frère Alexandre, Christophe Gérard, ont tous enlevé les titres dans leurs catégories respectives.
Mais qu’attendre précisément de 2012 ? Beaucoup, si on se base sur la saison passée. Car la Snowy Series aura permis à un public plus large de s’initier à cette disicipline.
Dans un autre ordre d’idées, on notera également la participation des deux descendeurs mauriciens, Arnaud Li et Matthieu Marion aux championnats du Monde, à Champéry. Deux places assez intéressantes, avec une 86e place pour Li et une 110e place pour Marion.
Forcément, ce n’est pas encore le toit du monde. Mais la présence mauricienne à cet évéénement a servi à établir des contacts. De plus, cela a débouché sur la mise sur pied d’une association, la MTB Freeride Association, qui oeuvre pour la promotion de la descente (DH).
A un moment où on attend de prendre connaissance des calendriers respectifs, la commission VTT semble prête à se laisser porter par la vague de succès qu’elle a rencontré. L’initiative de 2011 — la Snowy Series — mérite d’être saluée. Il en faudrait plus de ce genre pour relancer cette discipline. D’ailleurs, un vététiste chevronné avait fait une parrallèle avec la route. « Il y a quelques années, on était parmi les meilleurs en ce qui concerne le cyclisme sur route africain. Puis, ça a été le néant. Nous avons accumulé trop de retard. Il ne faut pas que la même chose se produise en ce qui concerne le VTT. »
Mais pour que 2012 soit l’année de tous les défis relevés, il faudrait que Maurice puisse organiser ces fameux championnats d’Afrique. Rien que la logistique demande de gros investissements. Les camps — pour le cross-country et pour la DH — doivent se situer au même endroit. On attend donc avec une certaine impatience le résultat des négociations entre la commission VTT et les différents partenaires. D’ici, les vététistes sauront à quoi s’attendre pour 2012…