La compagnie aérienne nationale, Air Mauritius, récolte les dividendes de son 7-Step Planlancé en février 2012, ponctué par un retour dans la zone de profitabilité pour l’exercice financier 2013-14 se terminant à la fin de mars dernier. Elle a récolté des bénéfices nets de plus de sept millions d’euros avec un chiffre d’affaires de 459 millions d’euros en progression de 2%. Au cours de cette même année, la compagnie aérienne nationale a transporté plus de 1,3 million de passagers.
Le 7-Step Plan,qui est toujours en cours d’exécution, touche au réseau de dessertes, à la stratégie commerciale, à l’optimisation des ressources, des actifs et des coûts, ainsi qu’à la qualité du service et à la flotte d’avions. Le rééquilibrage des dessertes, engagé depuis 2012-13, comprend le réaménagement du réseau Air Mauritius conformément à sa stratégie hub, l’aéroport international Sir Seewoosagur Ramgoolam étant au coeur d’un réseau connecté aux aéroports de Paris, Kuala-Lumpur, Johannesburg, Nairobi et Perth, desservis par des vols directs. Cette stratégie a permis de rationaliser les opérations de la compagnie tout en élargissant l’offre et en pénétrant dans de nouveaux marchés pour le tourisme mauricien, note un communiqué émis à cette occasion.
Au cours de l’année financière 2013-14, Air Mauritius a transporté 2,6% de passagers de plus par rapport à la précédente, soit 1 330 003 passagers. L’offre du nombre de sièges est restée comparable avec 1 869 736 sièges-avion, dont 593 498 des passagers ont voyagé sur lesaxes Maurice-Asie ou Maurice-Afrique, ce qui représente une hausse de 23% par rapport à 2011-12.
Air Mauritius se félicite d’avoir pu renouer avec les profits dans un environnement économique et opérationnel affecté par des contraintes hors de son contrôle, dont le coût du carburant, la volatilité des devises et la faiblesse de l’économie mondiale. « Avec une moyenne de $ 108 le baril pour l’exercice, le prix du carburant demeure, de fait, très élevé. Le cours de l’euro par rapport à celui du dollar s’est amélioré, mais les comptes d’Air Mauritius ont souffert de la faiblesse des devises indienne, sud-africaine et australienne notamment. L’Europe, le principal marché du tourisme mauricien, a encore enregistré une baisse, maintenant ainsi la pression sur le secteur touristique mauricien », ajoute la compagnie aérienne nationale.