Le Groupe SBM a enregistré des bénéfices après impôts de Rs 3,2 milliards pour les douze mois se terminant au 30 juin 2013, ce qui représente une croissance notable de 20,62 % comparé à la même période de l’année précédente. Ces résultats financiers ont été annoncés hier après-midi après avoir été approuvés par le conseil d’administration du groupe bancaire. Le Groupe SBM a changé son année financière, celle-ci se terminant désormais au 31 décembre au lieu du 30 juin. La période financière en cours sera de 18 mois (1er juillet 2012 au 31 décembre 2013) et par la suite annuellement au 31 décembre.
Cette performance financière très positive est attribuée à une augmentation dans le revenu d’intérêt net. Le Groupe dit continuer de bénéficier d’une gestion efficace et robuste de son bilan. Le revenu d’intérêt net a augmenté de 22,51 % contre 28,02 % pour la même période de l’année précédente. L’interest income a, au cours de la même période, augmenté de 5,53 % alors que l’interest expense a diminué de 14,60 % grâce à des meilleures techniques de gestion des passifs. Le non interest income, excluant un dividende exceptionnel, a diminué de 6,14 % principalement en raison d’une baisse des revenus générés sur les frais applicables pour les transactions transfrontalières au niveau des cartes (cross border card fee income) et de l’exchange income comparé à la même période de l’année 2012. Le non interest expense a crû de 9,13 % pour atteindre Rs 1,77 milliard principalement en raison d’une augmentation des coûts liés à l’implémentation d’une nouvelle plateforme technologique et des projets de transformation de l’entreprise. Le ratio de coût par rapport au revenu s’est amélioré à 31,84 % pour la période se terminant au 30 juin 2013 comparé à 33,72 % pour la même période de l’année précédente.
Les net advances ont augmenté de 9,92 % pour atteindre Rs 69,1 milliards au 30 juin 2013 comparé à Rs 62,8 milliards au 30 juin 2012. Les dépôts ont augmenté par 2,01 % pour atteindre Rs 77,7 milliards au 30 juin 2013 en raison d’une augmentation des dépôts d’épargne de Rs 7,7 milliards, qui a notamment  plus que compensé une baisse dans les dépôts à terme de Rs 6,1 milliards, dont la majeure partie représente une baisse planifiée des dépôts en devises à coût élevé de Rs 3,2 milliards. La croissance des avances et des dépôts aurait été de 13,78 % et 6,27 % respectivement si la banque n’avait pas stratégiquement réduit les actifs à faible rendement et les dépôts en devises à coût élevé.
Le ratio de crédits par rapport aux dépôts, toutes devises confondues, s’élevait globalement à 88 % au 30 juin 2013 alors que, pour la roupie mauricienne, il était à plus de 92 %. Le capital adequacy ratio pour le Groupe bancaire se situait à 20,2 % sous l’accord de Bâle II (Basel II), restant ainsi confortablement au-dessus du minimum réglementaire de 10 % alors que le capital adequacy ratio se situait à 20,3 % sous l’accord de Bâle III (Basel III).
Le communiqué de la SBM souligne que les actionnaires de la SBM ont, le 13 décembre dernier, approuvé le fractionnement de chaque action d’une valeur nominale d’une roupie en cent actions d’une valeur nominale d’un sou. Cette décision a été applicable depuis le 1er mars 2013.
Le conseil d’administration a approuvé un dividende intérimaire de 4 sous, soit une augmentation de 14,29 % par rapport à l’année précédente.  Pour sa part, l’actionnariat étranger s’élevait à 20,22 % au 30 juin 2012 et 19,62 % au 30 juin 2013.
Dans le communiqué publié hier après-midi, la SBM précise que dans un contexte de difficultés économiques persistantes, elle continuera à faire preuve de prudence alors qu’elle continue d’agrandir ses business existants, tout en maintenant l’accent sur l’amélioration de l’efficience. La SBM poursuivra également ses initiatives stratégiques et fera ainsi de nouvelles avancées dans ses plans de transformation du business et de la technologie. Elle poursuivra aussi son programme de restructuration et continuera de prospecter les opportunités d’expansion dans certaines géographies en Afrique et en Asie. Ces initiatives peuvent engendrer un certain investissement, mais devraient favoriser à la fois une croissance solide, durable et diversifiée des actifs et des bénéfices dans les années à venir, dit le Groupe.
La SBM a récemment été primée meilleure banque à Maurice par les Euromoney Awards for Excellence 2013, ce qui témoigne, dit-elle, de la solidité de ses fondamentaux financiers et de ses stratégies.