Vue partielle de la Smart City de Moka, avec l’université Curtin Mauritius en avant-plan
  • Industrie sucrière : avec l’étude de la Banque mondiale, ENL se dit confiant que « timely measures will follow setting the industry on a viable long-term path »

ENL réalise un chiffre d’affaires en hausse de 8,6% sur le semestre se terminant le 31 décembre 2019. Celui-ci atteint Rs 8,6 milliards, comparé à Rs 7,9 milliards pour la période correspondante en 2018. Cette augmentation est réalisée surtout par la performance des pôles “Commerce & industry” et “Real estate & hospitality”, et ce alors que les profits ont légèrement baissé de 2,1%, soit à Rs 414,5 millions.

Dans le pôle “Commerce & industry”, c’est encore le concessionnaire multi-marques Axess, qui s’est illustré, ayant enregistré de meilleurs résultats, améliorant dans la foulée sa part de marché. Dans sa globalité, le pôle commercial d’ENL engrange ainsi des bénéfices après impôt de Rs 83,9 millions, contre Rs 60,7 millions pour la même période en 2018.

S’agissant du secteur immobilier, sa rentabilité subit une baisse de 42% sur le dernier semestre, s’établissant à Rs 131,3 millions (contre Rs 226,5 millions en 2018), en raison notamment de la vente d’une subsidiaire, durant la même période de l’année dernière pour Rs 70 millions. Et la direction de souligner : « The performance of real estate was in line with last year’s when the results were impacted by the profit of Rs 70m on the sale of subsidiary; these results were driven mainly by the continuing good performance of the shopping malls and sales of apartments. »

Par contre, dans le secteur “Real estate & hospitality”, ENL affiche la forme avec de meilleurs résultats pour NMH et une assez bonne performance pour VLH. Ce qui permet au conglomérat de réaliser des profits après taxe de Rs 319,3 millions sur le semestre, comparé à Rs 251,5 millions pour la même période en 2018.

Par ailleurs, ENL a obtenu des financements externes en termes de fonds propres de l’ordre de Rs 3,5 milliards pour le développement of Moka City et des projets de Oficea. La direction précise : « The transfer of the 534 arpents earmarked for the second phase of Moka City is in the process of being completed. The funds will enable the development of an array of amenities and accelerate the implementation of several projects which will transform the Moka region into a vibrant place. »

S’agissant de l’industrie sucrière, ENL note que la Banque mondiale entreprend actuellement un examen approfondi de l’industrie sucrière et fait part de sa confiance que « timely measures will follow setting the industry on a viable long-term path ». Notons également que  les actifs du groupe sont passés à Rs 71 milliards au 31 décembre dernier.