« Operations have been severely hit », dit la direction du groupe

Une “considerable loss” attendue pour l’année financière se terminant le 30 juin

Un premier trimestre morose pour les grandes entreprises cotées en bourse. Après plusieurs bilans publiés ces derniers jours, c’est au tour du groupe Rogers (dont l’année financière prend fin le 30 juin) de publier ses états financiers pour le trimestre se terminant au 31 mars. Le groupe essuie des pertes de Rs 362,5 millions (comparé à des profits de Rs 168,4 millions pour la période correspondante l’année dernière). Ses quatre pôles d’activité réalisent des pertes et la direction explique que les résultats pour l’année financière dans son ensemble « will be severely impacted by the Covid-19. »

Pour la période de janvier à mars 2020, le groupe a brassé un chiffre d’affaires de Rs 2,3 milliards, en baisse de 5% par rapport à 2019 (Rs 2,4 Mds). On notera que durant le premier trimestre 2020, ses bénéfices opérationnels se sont effondrés à Rs 32,7 millions (contre Rs 304,2 millions en 2019).  De plus, la part des profits dégagée de ses compagnies associées a également chuté lourdement – sans doute à cause de la crise actuelle – à Rs 8,6 millions précisément, comparé à Rs 43,7 millions pour la même période en 2019.

La direction souligne que les opérations du groupe ont déjà été « severely hit by the Covid-19 » et que le pôle ‘Hospitality’ « is not expected to generate any revenue while incurring major costs in the forthcoming quarter. The other served markets will also register a significant reduction in activity ». Et d’ajouter : « the group is expected to post a considerable loss for the financial year ».
Analysant les résultats de Rogers sur l’ensemble de la période de neuf mois se terminant au 31 mars 2020, l’on observe que sa profitabilité a enregistré une forte baisse (-73,5%) pour s’établir à Rs 183,7 millions, comparé à Rs 692,9 millions (pour la même période  du précédent exercice financier).

À l’échelle sectorielle, le pôle ‘FinTech’ du groupe réalise des pertes après impôt de l’ordre de Rs 72 millions au premier trimestre 2020, alors qu’il avait engrangé Rs 19 millions de profits en 2019. Le pôle ‘Hospitality’ est plus sévèrement affecté, avec des pertes de Rs 91 millions (dont Rs 72 M uniquement pour les hôtels), comparé à des profits de Rs 98 millions l’année dernière. S’agissant du pôle ‘Logistics’, il est le moins touché par la crise, affichant des pertes de Rs 7 millions. Par contre, le pôle ‘Property’ du groupe réalise des pertes après impôt de Rs 121 millions, contre des profits de Rs 88 millions l’année dernière. Par ailleurs, la dette de Rogers s’élève à quelque Rs 14 milliards.