Le sixième membre de la délégation mauricienne qui participera cette semaine à la Coupe du monde en Hongrie, nommément l’entraîneur Patrick Mignonne, prendra bien  l’avion demain. Cela grâce au soutien du vice-Premier ministre et ministre du Tourisme, Xavier Luc Duval, qui a réagi après avoir constaté les problèmes rencontrés par la fédération et offrant le billet d’avion. C’est ce qu’a déclaré à Week-End la présidente de la FMKBDA, Isabelle Jeannot. « Au nom de la fédération, nous remercions le vice-Premier ministre Xavier Luc Duval pour ce soutien. Sans lui, cette sixième personne n’aurait pas pu faire le déplacement », a-t-elle fait remarquer. Pour ce qui est des frais d’hébergement, les quatre tireurs et l’entraîneur national, Judex Jeannot, ont décidé d’apporter leur contribution.
Isabelle Jeannot dit ne pas vouloir polémiquer avec le ministère de la Jeunesse et des Sports, mais est tout de même déçue par le communiqué émis vendredi. « Je suis déçue que le MJS n’ait pas compris l’importance de faire déplacer cette sixième personne. Déçu aussi lorsque nous considérons que nous sommes tous des bénévoles qui travaillent dans l’intérêt du sport et des sportifs. Pour ce qui est du ton adopté dans ce communiqué, je ne vais pas m’attarder dessus. Car nous estimons qu’il est inutile de polémiquer », a-t-il déclaré. La présidente de FMKBDA dira, en revanche, ne pas comprendre la réaction du MJS lorsque ce dernier parle, dans le communiqué, des « informations erronées fournies sur les dépenses pour les billets d’avion ».  » Je ne sais pas sur quoi le MJS s’est basé pour dire cela. Nous aurions ainsi aimé avoir des justifications dans le sens où cela peut nous porter préjudice. Ce que je peux dire, c’est que le MJS nous a demandé de soumettre des cotations et nous en avons soumis trois. Aucune n’a été prise en considération. Je voudrais préciser que nous n’avons rien à gagner sur les billets d’avion. L’important est que nos boxeurs puissent voyager dans les meilleures conditions », a-t-elle fait ressortir.
Pour conclure, Isabelle Jeannot a indiqué qu’à aucun moment, le MJS n’a essayé de concerter avec la fédération pour savoir l’importance que cette équipe soit accompagnée de deux personnes. D’ailleurs, elle dit toujours attendre une rencontre avec le ministre Yogida Sawmynaden depuis son élection à la tête de la fédération en février dernier. « Nous avons sollicité une rencontre avec le ministre à travers son attaché de presse, mais nous n’avons toujours pas eu de réponse. Ce que je veux dire, c’est qu’en tant que fédération, nous sommes là pour collaborer avec le MJS et non pour polémiquer », a-t-elle fait ressortir.