Le jardin endémique de la Vallée d’Osterlog, de même qu’un visitors’ centre ont été inaugurés à Le Val, hier, par le ministre de l’Agro-Industrie, Satish Faugoo. A cette occasion, le ministre a rappelé qu’en moins de trois ans, Maurice compte déjà deux parcs nationaux — le Parc National des Gorges de Rivière Noire, dans l’ouest et le Parc National de Bras d’Eau, à l’est, qui accueille environ 4 000 visiteurs annuellement.
Selon M. Faugoo, le jardin endémique de la Vallée d’Osterlog, qui s’étend sur une superficie de 275 hectares, est le premier à être créé à Maurice. « La biodiversité des îles cadre avec la philosophie du gouvernement pour la préservation de nos forêts », a-t-dit, avant d’indiquer que cinq sites avaient été identifiés pour créer un jardin endémique. « Le choix s’est finalement porté sur la Vallée d’Osterlog, en raison de ses spécificités et elle abrite aussi plusieurs espèces endémiques », a dit le ministre. Des 680 espèces endémiques repertoriées à Maurice, 67 plantes endémiques, dont certaines datent de 200 ans, se trouvent à la Vallée d’Osterlog. En sus d’un centre pour les visiteurs et d’un circuit d’un kilomètre, quatre kiosques sont aménagés dans les hauteurs, offrant une vue panoramique sur la vallée d’Osterlog. M. Faugoo a estimé que ce site est idéal pour des moments de détente, des randonnées, des excursions. « Il a du potentiel pour l’écotourisme », a-t-il souligné.
De son côté, le ministre des Affaires Étrangères, Arvin Boolell, a dit qu’il faut donner la visibilité nécessaire à la Vallée d’Osterlog, avant d’inviter la population locale et aussi les étrangers vivant à Maurice à venir découvrir ce site pittoresque.