La situation des travailleurs étrangers à Maurice est loin d’être rose. Dans beaucoup de cas, ils se font exploiter et leurs droits ne sont pas respectés. Biswas, un Bangladais de 35 ans, a vécu une mauvaise expérience en venant travailler ici. Ses conditions de travail et de vie ont été bafouées, d’où son désir de regagner son pays au plus vite. En marge de la Fête du Travail, il raconte.
“Mon nom est Biswas et je suis du Bangladesh. Il y a moins de deux ans, je suis venu à Maurice avec beaucoup d’espoir. Je suis venu sur cette île pour travailler en tant que machiniste dans une usine de textile dans l’est du pays. Ceci afin d’économiser pour me construire une maison en béton au Bangladesh où m’attendent ma mère et mes frères et soeurs. Mais le rêve qu’on m’avait vendu s’est révélé être un cauchemar. Rien de ce qu’on m’avait promis n’a été respecté, ni mon salaire, ni mes conditions de travail, ni mes conditions de vie. Aujourd’hui, une seule chose trotte dans ma tête, rentrer dans mon pays. Je suis toujours en attente d’un billet d’avion que mon désormais ex-patron m’a promis depuis plus d’un mois.