• Le suspect actuellement en détention pour une affaire de drogue; son épouse arrêtée

L’ADSU ne compte pas lâcher le boutiquier Curtis Paletan (33 ans), même si ce dernier se trouve en détention préventive après son arrestation en mai pour possession de plus de 75 tablettes de psychotropes. Cette fois-ci, l’équipe du Detective Inspector Lepois a fait une descente rue John Brodie, à Roche-Bois, samedi, pour une perquisition en présence de l’épouse du principal intéressé.

Marie Natacha Paletan, âgée de 38 ans, a été surprise de voir débarquer une trentaine de policiers dont des éléments du Marcoss, de la Special Supporting Unit (SSU) et de la Dog Unit. Elle n’a opposé aucune résistance à cet exercice. Dans neuf coffrets, l’ADSU a découvert plusieurs bijoux en or massif dont des chaînes, des bracelets, des pendentifs et des boucles d’oreilles. La valeur de ces objets est évaluée à près de Rs 2 M. La police a également saisi 23 315 UAE dirhams qui valent environ Rs 230 000.

Interrogée sur la provenance de tous ces biens, Natacha Paletan est restée silencieuse. La police a mis sous scellés les pièces à conviction et la suspecte a été conduite aux Casernes centrales pour les procédures de son arrestation. Cela intrigue la police car lors d’une perquisition chez elle en mai qui avait conduit à l’arrestation de son époux, elle n’avait trouvé aucun bijou. Les enquêteurs soupçonnent que ces objets ont été acquis par de l’argent provenant d’un trafic de drogue. Après avoir passé le week-end en cellule, la trentenaire est attendue au tribunal de Port-Louis ce lundi où elle sera inculpée sous une accusation provisoire de blanchiment d’argent. L’ADSU soupçonne que c’est Curtis Paletan qui aurait acquis ces bijoux avant son arrestation, mais qu’il les avait cachés.

La police soupçonne que le trafiquant présumé utilisait sa boutique à Roche-Bois pour blanchir l’argent provenant du trafic de drogue. Lors de la perquisition policière en mai, l’ADSU avait découvert 16 tablettes de Tramadol contenant chacune 10 comprimés, tandis que 60 tablettes de Veganin avaient été découvertes dans deux boîtes en carton.

Dans une autre boîte en carton, les policiers avaient mis la main sur 34 rouleaux de papiers à tabac, et une somme de Rs 232 475 cachée tout au fond. L’argent est soupçonné de provenir d’un trafic de drogue. Le trentenaire est resté silencieux devant les objets saisis. Il avait été inculpé sous une accusation provisoire de trafic de psychotropes.

Curtis Paletan a aussi été arrêté en 2013 lorsqu’il était avec deux autres complices pour prendre la livraison de 1,97 kg d’héroïne. L’affaire a éclaté lorsque la Malgache Yasminah Anoza avait débarqué à l’aéroport SSR le 9 juillet 2013 d’un vol en provenance de Tana. Lors d’une fouille de ses effets personnels, les officiers étaient intrigués par un “dekti” (ustensile de cuisine) anormalement lourd. Or l’objet renfermait un double fond où était dissimulée de l’héroïne d’une valeur de Rs 16 M. La mule avait accepté de participer à un exercice de “controlled delivery” qui avait abouti à trois arrestations dont celle de Curtis Paletan.