Poursuivi pour blanchiment d’argent à la suite de la découverte dans son ancienne cellule d’une somme d’argent, Roger Pardayan de Boucherville a écopé d’une amende de Rs 25 000. La sentence a été prononcée ce matin par la magistrate K. Bissoonauth, siégeant en cour criminelle intermédiaire.
Les faits allégués remontent au 9 janvier 2007. Des gardes-chiourmes de la prison de Beau-Bassin ont découvert et saisi Rs 48 047 dans la cellule de l’octogénaire Roger de Bourcherville. Il a plaidé coupable à l’appel du procès.
Son avocat Me Chetanand Baboolall avait lors du procès présenté une motion au nom de son client, soutenant qu’il ne pouvait être jugé deux fois pour le même délit. L’homme de loi a affirmé que la charge logée est « defective », étant donné qu’elle ne figurait pas dans l’article 39 (c) de la Dangerous Drugs Act au moment des faits reprochés. Cette loi, a précisé la défense, n’avait été amendée qu’en 2009.
Roger de Boucherville a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité le 21 février 1986 pour avoir tué un chauffeur de taxi. Le 22 avril 2009, sa peine a été augmentée de trois mois, ayant été trouvé en possession de drogue et d’autres objets illicites. S’adressant à l’accusé ce matin, la magistrate a fait remarquer qu’en dépit de la gravité du délit, elle a tenu compte du fait que l’inculpé a connu un temps de détention dans le milieu carcéral relativement long, soit plus d’un quart de siècle.
La magistrate K. Bissoonauth a ajouté que Roger de Boucherville est d’un âge plutôt avancé et qu’il ne jouit pas d’une très bonne santé. Aussi a-t-elle souligné que le fait que l’accusé ait plaidé coupable a joué en sa faveur.