L’Independent Commission against Commission (ICAC) poursuit ses opérations de lutte contre le “Money Laundering”, ayant pour toile de fond le trafic de drogue. La dernière arrestation en date est celle de Véronique Belus, la belle-soeur de Lise Coindreau, pour blanchiment de Rs 2,9 millions pour le compte du clan de Peroumal Veeren, le parrain des parrains. En parallèle, trois membres d’une même famille ont été inculpés provisoirement pour le même délit suite au détournement de 133 chèques d’une valeur de Rs 13 millions au préjudice d’Enterprise Data Services Ltd.
L’arrestation de Véronique Belus s’inscrit dans le cadre de l’enquête pour blanchiment de fonds présumé ayant pour cerveau le dénommé Peroumal Veeren. Lors de l’arrestation de Christelle Bibi et d’Annette Gooljaury, deux prête-noms de Peroumal Veeren, les enquêteurs de l’ICAC avaient saisi un bordereau de vente d’un appartement à Résidence Lotis, Morcellement Safeland, Flic-en-Flac.
Lors d’une précédente audition par l’ICAC, la dénommée Véronique Belus avait réfuté la thèse de la vente de cet appartement, prétextant que ce loft meublé de mobiliers de luxe en bois massif importé ne serait destiné qu’à la location. Mais après enquête et examen de la “Documetary Evidence”, l’ICAC soupçonne que l’appartement a été bel et bien vendu, car il existerait un reçu pour un montant de Rs 2 925 000 portant la signature de Véronique Belus et d’une autre personne.
La belle-soeur de la Marraine de Flic-en-Flac est accusée par l’ICAC du délit de “Concealing the Transaction”, l’ICAC affirmant que cet appartement a été payé cash pour un montant de Rs 3,4 millions – fonds qui proviendraient du trafic de drogue. Véronique Belus doit comparaître devant le tribunal de Bambous aujourd’hui.
L’autre opération de l’ICAC du jour concerne l’arrestation de trois membres d’une même famille. Harry Samynaden Chookoopermal, Priscilla Chookoopermal et Kamla Patten sont accusés de blanchiment de Rs 13 millions suite à un détournement de fonds. Kamla Patten, qui était Accounts Officer chez Enterprise Date Services Ltd, est accusée d’avoir falsifié 133 chèques de cette société entre mars 2009 et septembre 2011.
Kamla Patten, qui fait face à 11 charges, Priscilla Chookoopermal, sur qui pèsent huit charges, et Harry Saminaden Chookoopermal, qui fait face à six charges, devaient comparaître devant le tribunal de Rose-Hill aujourd’hui.