Wesley Marwing, qui s’était blessé lors de la journée d’ouverture alors qu’il montait pour l’entraîneur Raj Ramdin, est de retour depuis la semaine dernière. Touché à l’orteil et au métatarse, le Sud-Africain a déclaré avec certitude qu’il est 100% fit et heureux de retrouver le Champ de Mars.
Pour rappel, Marwing était en selle sur tous les chevaux de Raj Ramdin lors de la journée inaugurale et c’était prévu qu’il en monte cinq. Il devait terminer à la dernière place sur Silver Dice dans la deuxième course, puis 6e sur Sacred Jewel , septième avec Roving Jet dans la 4e course avant de déclarer forfait pour le reste de la journée. C’est dans la troisième course qu’il a été touché après avoir heurté les barres intérieures.
« Je ne veux pas revenir sur cet incident, car le passé c’est le passé. Mais ce que je peux dire c’est que le cheval (NDLR: Melson) qui était à mon extérieur est venu contre le mien et on a heurté les barres intérieures », raconte le jockey sud-africain. « Je me souviens aussi que je pouvais à peine marcher après la course. Je m’étais rendu à la clinique après la journée où on a constaté une fracture des 4e et 5e orteils, et aussi au métatarse. On m’a prescrit au minimum cinq semaines de repos. »
Comme il ne pouvait exercer au Champ de Mars, Wesley Marwing devait regagner son pays natal où il a continué ses traitements. « Je n’ai pas eu besoin de subir une intervention chirurgicale. Je n’étais pas plâtré. On m’avait juste mis un strapping. J’ai fait beaucoup de séances de physiothérapie à Johannesbourg. Et comme promis, je suis de retour au début de mai. »
Wesley Marwing, dont le père — Weichong Marwing — a déjà exercé à Maurice dans le passé, chez la défunte écurie Koon en 1991, lors de l’Africa Day en 1997 et lors de la journée internationale en 2006, devait faire son retour samedi dernier sur … Sacred Jewel — sur lequel il s’était blessé — après avoir eu l’aval des commissaires.
« J’avais hâte de reprendre la compétition et je voulais monter la semaine dernière. Mais malheureusement, la journée a été annulée. On peut dire que cela a tourné à mon avantage, car j’ai eu une semaine de plus pour mieux connaître mes chevaux à l’écurie et parfaire ma condition physique qui était déjà au top. Les turfistes mauriciens peuvent être rassurés, je suis 100% fit », a précisé notre interlocuteur mardi dernier.
« Je voudrais dire un grand merci à Raj Ramdin et à tous ses propriétaires de m’avoir fait confiance et attendu mon retour. I will try my best on every horse», conclt-il.