Les membres de la Blood Donors Association, la Blood Bank, et le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal ont procédé au lancement officiel de la Mega Blood Donation 2019 le vendredi 6 décembre. L’objectif : 15 000 pintes de sang durant cette campagne de collecte.

Le ministre Kailesh Jagutpal lors de son discours a annoncé une nouvelle mesure dans l’optique d’encourager les Mauriciens à donner davantage leur sang : « toutes les personnes au-dessus de 60 ans et ceux souffrant des maladies chroniques  telles que la thalassémie n’auront pas à payer les pintes de sang lorsqu’ils se tournent vers les établissements privés. Aussi, ceux qui auront donné 5 fois leur sang bénéficieront quant à eux, de deux pintes de sang gratuit, tous âges confondus », a-t-il fait ressortir.

Une application devrait également voir le jour afin que les donneurs puissent  faire un suivi de leurs dons.

« Notre objectif est de faire une campagne de sensibilisation à travers l’éducation et motiver tout un chacun à faire don de sang. Si nous ne faisons pas cette collecte en décembre nous risquons de nous retrouver dans une situation critique », a déclaré Subhanand Seegoolam, président de la Blood Donors Association.

La BDA et la Blood Bank, se retrouvent constamment confrontés aux mêmes problèmes : d’une part, le stockage au temps limité du sang collecté, et de l’autre, le champ de donneurs réguliers qui rétrécit.Selon Janaki Sonoo, Deputy Director Laboratory Services & officer in charge de la banque de sang, les hausses au niveau des accidents ainsi que des maladies telles que le cancer contribuent énormément à la demande en hausse de sang chaque année. D’où l’importance de cette grosse campagne ce mois-ci.

Cette journée se tiendra le mercredi 18 décembre au bâtiment « Registrar » à Port-Louis. « Nous espérons que les Mauriciens viendront en grand nombre », a soutenu le ministre.

Un appel a été lancé à la population surtout aux jeunes, âgés entre 18 et 25 ans, « nos gros donneurs vieillissent et ils atteindront l’âge de plus pouvoir donner dans quelque temps, nous comptons sur les jeunes afin que nous ayons un bon stock », a conclut Subhanand Seegoolam, président de la Blood Donors Association.