Ramapatee Gujadhur a raison quand il dit qu’il est chanceux dans les classiques. S’il avait fait un et trois avec Ready To Attack et Silver Snaffles dans la Duchesse en début de saison, l’histoire s’est répétée samedi dernier dans le Barbé avec Tandragee et Enaad. Si ce dernier n’est pas passé inaperçu — on se frotte déjà les mains quant à ses confrontations face à Parachute Man dans les courses de distance —, c’est bien Tandragee qui a volé la vedette en remportant son deuxième Groupe 1 à Maurice.
Pourtant, la Barbe Cup ne figurait pas au programme de l’alezan. Ramapatee Gujadhur n’a fait appel à lui qu’après le forfait de Kremlin Captain. À l’heure du tirage au sort des lignes, il avait hérité du plus mauvais numéro et les plus superstitieux trouvaient en cela un signe qu’il était écrit que le Barbé 2017 n’était pas promis à l’entraînement Gujadhur. Mais c’était mal connaître l’expérience de Steven Arnold, un homme des grandes occasions qui avait mené, entre autres, un certain So You Think (Bart Cummings, Aiden O’Brien) à la victoire dans le Cox Plate à Moonee Valley en 2010. L’Australien a mis à contribution tout son savoir-faire et sa maîtrise pour permettre à Tandragee de surmonter tous les obstacles qui se dressaient devant lui dans ce qui restera sans doute comme sa plus belle victoire acquise au Champ de Mars.
Tandragee a désormais son nom inscrit en lettres d’or au panthéon du turf mauricien aux côtés d’illustres champions qui ont fait vibrer de nombreux turfistes. Après s’être offert plusieurs noms valeureux du turf dont Ice Axe, Il Saggiatore et Tales Of Bravery, Parachute Man est le dernier crack qu’il accroche à son tableau de chasse. Chapeau bas à ce coursier qui restera sans doute un des meilleurs que le Champ de Mars ait connus.
Du déroulement de la course, on dira qu’il a été en faveur de l’éventuel vainqueur, comme l’a publiquement reconnu Ramapatee Gujadhur. Le plus difficile a été fait lorsqu’il profita de l’excès de prudence de ses adversaires pour se placer sans gros efforts dans le dos de Captain Magpie. Le plus dur fut donc fait au passage du but pour la première fois.
À l’arrière, on se bousculait pour trouver la meilleure position possible. On chercha des yeux Parachute Man, qu’on vit englué au coeur du peloton. Swapneel Rama, associé à son compagnon d’entraînement One Cool Dude, était toujours à la manoeuvre pour lui trouver la meilleure position, alors qu’il avait été un des plus rapides au départ !
Ravikumar Vaibhav, sans doute conscient du manque de tenue de Captain Magpie, après avoir parcouru les premières encablures à un rythme régulier, décida de baisser d’un ton en tempo. On pensait que le moment était propice pour Kersley Ramsamy de faire son move, mais le jeune jockey campa sur sa position. Ce n’est qu’au bas de la descente, soit à mi-parcours, qu’il décida de filer les rênes à Parachute Man. Le manque de rythme fit aussi qu’Easy Lover eut du mal à se détendre.
Parachute Man continuait sa descente, mais au moment où il arrivait à la hauteur de Tandragee, Steven Arnold décida de décaler légèrement sa monture. Même s’il aborda la dernière ligne droite en vainqueur, c’était évident que Captain Magpie n’allait pas prolonger son effort. Tandragee en profita pour mettre le nez à la fenêtre. Lancé à l’intérieur, Easy Lover fit aussi grosse impression, alors qu’en pleine piste, Parachute Man semblait avoir déjà jeté l’éponge.
Bien accompagné par Steven Arnold, Tandragee poursuivit sur le même rythme et malgré tous les efforts de Cédric Ségeon sur Easy Lover, le coursier de Jean-Michel Henry fut incapable de le remonter. Enaad fut l’auteur d’une fin de course remarquée sous la selle d’Imran Chisty, de même qu’Awesome Adam, qui prit la cinquième place, alors qu’à 200m du but, il était toujours dernier.
Parachute Man conserva la quatrième place, mais son entraîneur pense qu’il y avait largement de la place pour mieux faire. Il a du reste rapporté Kersley Ramsamy aux Racing Stewards pour n’avoir pas suivi ses instructions. Tandragee boucla les 1600m dans le temps moyen de 1.37.27 pour inscrire sa 10e victoire au Champ de Mars.