La grande foule s’était réunie au Champ de Mars à l’occasion de cette seizième journée qui accueillait la deuxième épreuve classique de notre calendrier. The Blue Label Barbé Cup restera finalement dans les vitrines de la famille Gujadhur grâce à la victoire de Tandragee, piloté de main de maître par Steven Arnold, qui succède à Kremlin Captain et Bulsara au palmarès de cette épreuve. Les autres épreuves étaient également disputées dans l’ensemble, la part du lion revenant aux cavaliers locaux.
La Barbé Cup est une classique qui sied bien à Ramapatee Gujadhur. Cet entraîneur s’est offert ce trophée pour la troisième année consécutive grâce à Tandragee, qui succède ainsi à Kremlin Captain (2016) et Bulsara (2015). La ligne extérieure de Tandragee paraissait difficile à surmonter avec la présence de quelques chevaux rapides à son intérieur. Ce qui fit que malgré sa récente victoire, il était délaissé par les parieurs. Si Captain Magpie s’installa en tête comme prévu, on espérait voir M L Jet, Prince Of Thieves ou Easy Lover se placer dans son dos dès les premières encablures. One Cool Dude fut parmi les plus rapides, mais Rama choisit de le reprendre en espérant le positionner dans le dos de Charles Lytton. Cependant, Parachute Man et Prince Of Thieves s’étaient déjà placés à son intérieur, le forçant à reprendre à nouveau sa monture qui se retrouva plus en retrait que prévu. Steven Arnold profita que Captain Magpie soit parti sur de bonnes bases pour se placer tranquillement dans son dos devant Easy Lover au premier passage du but. Enaad était cinquième à l’intérieur de Parachute Man, qui se montrait déjà très entreprenant, mais son cavalier préféra le ramener, alors qu’avec son grand cadre, il aurait été plus judicieux de lui filer les rênes, d’autant qu’il a déjà démontré dans la Coupe d’Or qu’il peut démarrer de loin. Ce n’est qu’à environ 850m de l’arrivée que Ramsamy permit à Parachute Man de se rapprocher. Le favori était déjà sur le flanc de Tandragee au poteau des 600m, mais Arnold ne broncha pas. L’Australien attendit les derniers 300m pour déboiter sa monture. Ce qui permit à Easy Lover de bénéficier du boulevard à l’intérieur de Captain Magpie dans la ligne droite. Le coursier de Jean-Michel Henry qui constituait l’unique monte de la journée de Ségeon, se rapprocha quelque peu, mais Tandragee maintint le rythme pour repousser son attaque. Tandragee s’imposa en 1.37.27, ce qui constitue la meilleure marque sur 1600m cette saison, mais qui le situe à environ une seconde et demie du temps réussi par Parachute Man dans la Coupe d’Or l’an dernier. C’était la dixième victoire de Tandragee sur notre turf et sa deuxième victoire classique après la Coupe d’Or remportée en 2012.
Enaad fut l’auteur d’une belle fin de course pour compléter le podium. Avec une course dans les jambes, ce coursier qui a été acquis principalement pour disputer le Ruban Bleu, sera à suivre sur les parcours rallongés cette saison. Parachute Man se contenta de la quatrième place. Certes, le fait d’effectuer sa rentrée directement dans cette épreuve a sans doute été un désavantage par rapport à ses adversaires, mais le fait de démarrer à mi-course seulement joua aussi contre lui. Du reste, Ricky Maingard n’était pas satisfait de cette monte et il rapporta aux commissaires que Ramsamy n’a pas piloté son cheval selon ses instructions. Une enquête se tiendra mardi matin sur cette affaire.
La casaque bleue électrique et écharpe rouge de la famille Gujadhur brilla à nouveau grâce à Silver Snaffles, qui était déclassé dans The Green Label Cup. Du reste, il était handicapé à 62 kg, mais il porta 58kg suite à la décharge de son apprenti. S’il avait trouvé plus rapide que lui en Independence la semaine dernière en B56, cet alezan de 5 ans se retrouva seul en tête cette fois vu que Greatfiveeight, celui qui aurait pu lui mener la vie dure, prit un mauvais départ. Lee’s Star fut parmi les plus véloces à l’ouverture des stalles, mais Dillon voulait visiblement lui trouver un bon dos et, lorsqu’il le reprit, il se montra ardent. Greatfiveeight fut mis sous pression pour le déborder au premier passage du but afin de se positionner sur l’arrière-main du leader, qui imprima une allure régulière. Seeking The Dream était troisième à la corde. Lee’s Star parvint à trouver la corde dans son dos aux abords du Tombeau Malartic. Beach In A Bottle était rejoint par Spirit Of Dover, lequel continua sa progression dans la descente pour se placer sur l’arrière-main de Seeking The Dream. En tête, Silver Snaffles maintint le cap et aborda la ligne droite finale avec de solides prétentions. Greatfiveeight était déjà battu, tandis que Seeking The Dream n’accéléra point. Lee’s Star se rapprocha vivement à la corde, mais Silver Snaffles contra son attaque jusqu’au bout.
En remportant The World Focus Cup, Brave Leader confirma qu’il valait plus que sa dernière course, qui avait d’ailleurs suscité des interrogations des commissaires. Ces derniers avaient surtout voulu connaître les raisons derrière le changement de son racing pattern, car l’apprenti Deenath n’avait fait aucun effort pour essayer de tirer profit de sa ligne intérieure et avait suivi en sixième position. Malgré cela, il avait réalisé une ligne droite remarquée. Cependant, son cavalier n’avait pas été sanctionné. Cette fois, de sa première ligne, Deenath sollicita sa monture dès le départ pour prendre le train à son compte. Puis, il lui fila les rênes pour lui permettre de courir dans son pas. Brave Leader imprima une allure régulière devant Lividus, qui évoluait à l’extérieur de Yoda Man devant Villa Le Blanc, Bright Shining, Pageantry, Lord Wellington, Agincourt, Montante et Battle Ready respectivement. Lividus fit illusion à l’entrée de la ligne droite, mais lorsque Deenath demanda un nouvel effort à Brave Leader, ce dernier accéléra à nouveau pour l’emporter avec une certaine assurance devant Pageantry et Bright Shining. C’était la première victoire de ce coursier alors qu’il était à sa 18e sortie sur notre turf, mais aussi le tout premier succès de Belall Deenath au Champ de Mars.
Megamuthi, premier vainqueur sur 950m
L’histoire retiendra que la première épreuve disputée sur 950m au Champ de Mars est revenue au pensionnaire de Raj Ramdin, Megamuthi, piloté par Dinesh Sooful, qui en profita pour enregistrer sa première victoire de la saison. Suite à son récent succès sur le kilomètre dans une valeur inférieure, Brachetto était offert comme grand favori pour la victoire, mais il ne fut ni capable de prendre le train à son compte de sa première ligne, ni prendre une part active à l’arrivée sous la conduite de l’apprenti Allyhosain. Storm Clipper se montra le plus dangereux dans l’emballage final, mais après avoir été contraint de changer de trajectoire dans la ligne droite, le but arriva trop tôt pour lui. Le représentant de Preetam Daby, Secret Idea, fut également l’auteur d’une bonne fin de course pour compléter le podium devant Van Der Scaler.
Les commissaires ouvrirent une enquête pour faire la lumière sur deux incidents dans la ligne droite de la troisième épreuve impliquant quatre chevaux, mais les résultats furent maintenus vu que lesdits incidents n’eurent aucune influence sur les accessits. Il fut établi que Strum versa à l’extérieur, bousculant In Your Dreams, qui fut débalancé et qui heurta le postérieur de No Resistance, qui fut également sévèrement gêné. Allyhosain plaida coupable sous le règlement 160 A (f) pour monte négligente et il écopa d’une mise à pied de trois semaines. Peu après, Strum versa à l’intérieur gênant Polar Palace qui dut être repris, mais cette fois l’apprenti s’en sortit avec une réprimande. Auparavant, Allyhosain fut suspendu pour une journée pour avoir gêné le même In Your Dreams lorsqu’il se rabattit à la corde au 800m. Toutefois, il purgera les deux suspensions concurremment. Pour en revenir au déroulement de cette épreuve, In Your Dreams fut sollicité afin de vite se placer en tête devant No Resistance et Pride Rock. Mal placé dans les stalles, Strum dut fournir un effort pour prendre le relais dans la descente, mais en se rabattant à la corde, il incommoda In Your Dreams, qui heurta les barres. En jetant un coup d’oeil au chronomètre, il était évident que l’alezan de Ramapatee Gujadhur allait s’effacer dans la ligne d’arrivée et que la victoire allait revenir à un finisseur. Promissory et Racing For Fun étaient les mieux placés, quoique plus en retrait par rapport à Sunset Breeze qui évolua plus en épaisseur à partir du poteau des 600m vu que Pride Rock, qui le précédait quitta la corde. Des deux premiers nommés, Promissory bénéficia du chemin le plus court dans le dernier virage, mais Racing For Fun sortit la meilleure accélération pour prendre le meilleur à 100m du but.
Doublé de Ghunowa
Kevin Ghunowa s’est avéré un remplaçant de choix au Sud-Africain Robert Khathi chez Narang, confirmant qu’il n’a rien à envier à ses pairs étrangers. Le jockey mauricien réalisa le doublé sur Split The Breeze qui ouvrit son compteur après avoir accumulé les accessits sur notre turf. Le Clos misa sur son poids plume pour prendre le train à son compte, mais Unbridled Joy le condamna à l’extérieur sur les deux premiers furlongs avant de lui permettre de s’emparer de la position tête et corde. Everest suivit en troisième position côté corde, mais il fut déboité en début de descente pour se rapprocher sur l’arrière-main du meneur. Top Jet était quatrième en one off devant Split The Breeze, qui précédait Sheer Trouble, Ole Gunnar et Tabreek respectivement. Les choses se précisèrent à la route avec l’offensive d’Everest. Ghunowa lança Split The Breeze au poteau des 300m, tandis qu’Unbridled Joy attendit la ligne droite pour s’inflitrer à l’intérieur du gris de Gilbert Rousset. Tabreek était visiblement trop distancé pour espérer disputer la victoire, tandis que l’autre récent vainqueur, Top Jet, s’effaça. Interrogé sur cette contre-performance, Ramsamy n’a pu donner d’explication aux commissaires. Teeha semblait tenir le bon bout, mais Everest marqua le pas. Le vétérinaire rapporta après la course qu’il boitait. Unbridled Joy grignota du terrain à chaque foulée, mais Split The Breeze termina le plus fort bien que versant à l’intérieur pour mettre tout le monde d’accord.
La belle série continue pour Alain Perdrau. Après Golden Ball la semaine dernière, cet entraîneur a accueilli son douzième gagnant de la saison grâce à Trackmaster à l’issue d’une sage course d’attente de Kersley Ramsamy. On s’attendait à ce que l’épreuve soit lancée sur de bonnes bases avec la présence de deux frontrunners, mais Jay Jay’s Wild parvint à déborder Parker après un peu plus d’un furlong seulement malgré les efforts de Bhaugeerothee. Ce dernier dut reprendre sa monture lorsque le cheval de Shirish Narang se rabattit à la corde. Ghunowa s’en sortit avec comme conseil de faire plus d’effort pour accorder plus d’espace aux chevaux à son intérieur en se rabattant. Seul aux commandes, Ghunowa prit le soin de réduire la course avant de durcir le pas à la route. Vu le manque de rythme, Down Under se montra ardent sur une partie du parcours. Parker fut lancé à 400m du but afin de ne pas se laisser enfermer par Silver Dice, et en quelques foulées, il déborda Jay Jay’s Wild — il fut constaté après la course que ce dernier avait saigné — pour aborder la ligne droite finale en tête. Down Under s’amena à son extérieur, tandis que Trackmaster patientait encore. Ramsamy lança sa monture entre Down Under et Parker. Trackmaster hésita sur une foulée, vu que Down Under versait à l’intérieur, mais dès qu’il s’infiltra dans le passage, il sortit un joli coup de reins pour coiffer Parker dans les derniers mètres.
Chisty se rachète
Malheureux une semaine plus tôt sur Kentucky Bluegrass, Imran Chisty s’est racheté dans l’épreuve de clôture d’hier sur Triad Of Fortune. Ce dernier redescendait dans un Benchmark de 36 où il restait sur une victoire, tandis que son principal adversaire annoncé, Cape Horn montait de classe par rapport à sa dernière sortie. Le régulier Mount Fuji se tenait également de près dans ce lot. On peut dire que la logique a été respectée, car le podium était constitué de ces trois chevaux. Si Triad Of Fortune et Mount Fuji héritèrent d’un parcours limpide à la corde, en revanche, Cape Horn perdit sa position dans la descente lorsqu’Al Firenze, qui évoluait en troisième épaisseur fut repris pour se positionner derrière Rock Hard qui fut longtemps aperçu sur l’arrière-main du meneur Zen Master. Bien qu’il fut contraint de se rapprocher en épaisseur dans le virage, Cape Horn donnait l’impression d’en avoir assez dans les jambes pour disputer la victoire, mais il ne se montra pas assez percutant. Zen Master fut débordé par Cula qui passa en revue tout le peloton dans la descente. Triad Of Fortune fut déboité dans la dernière courbe et il fut le premier à attaquer Zen Master, qui avait repris l’avantage sur Cula. Mount Fuji s’amena à son intérieur, mais il ne put refaire son retard sur Triad Of Fortune qui permit à la casaque mauve, croix de St André blanche, de renouer avec le succès quatre ans après la victoire de Cactus Wolf.