Une exposition intitulée Pagnes & Saris est proposée au Blue Penny Museum jusqu’au 28 février 2014. Mettant en valeur plusieurs étoffes aux styles, couleurs et matières différents, cette exposition retrace l’histoire de ce vêtement qui allie simplicité et luxe, et qui peut être porté à la maison comme pour les grandes occasions.
En collaboration avec la Haute commission indienne, et surtout grâce aux étoffes appartenant à Deepa Seetharam, épouse du haut-commissaire indien à Maurice, cette exposition Pagnes & Saris révèle toute la splendeur de ce vêtement. Tissé, brodé, peint, sublimé par des paillettes, des ornements et même de fils d’or, chaque pièce renferme des signes distinctifs, des codes de couleurs ou de différentes cultures (marathie, télégoue, bengalie). Le public peut également découvrir plusieurs façons de draper le sari, ainsi qu’un métier à tisser.
“La particularité du sari est qu’il peut atteindre 6 à 9 mètres de long, mais il fait toujours 1m20 de large”, précise Emmanuel Richon, conservateur du Blue Penny Museum. De pair avec l’exposition, ce dernier a conçu et écrit Sari, un ouvrage en français disponible à Maurice. Ce vêtement à valeur historique reste à ce jour fascinant, presque mythique, car il tient par lui-même, sans boutons ni coutures, juste drapé autour du corps…
L’exposition Pagnes & Saris est proposée gratuitement au public au Blue Penny Museum (Caudan Waterfront) jusqu’au 28 février 2014.