Lancé en juin dernier par le Board of Investment en tant que plateforme d’informations en ligne, l’Africa Centre of Excellence for Business dispose désormais d’une structure physique au rez de chaussée du One Cathedral Square Building, rue Jules Koenig, Port-Louis. Ce point de rencontre et d’informations des hommes d’affaires ayant déjà des intérêts en Afrique ou souhaitant investir sur le continent a été inauguré, hier en fin d’après-midi, par le vice-Premier ministre et ministre des Finances, Xavier-Luc Duval. « L’avenir de Maurice est intimement lié à celui de l’Afrique », a réaffirmé Xavier-Luc Duval dans son discours inaugural.
L’Africa Centre of Excellence (ACE) dispose de données économiques sur chacun des 54 pays du continent, des données portant sur les échanges commerciaux, le flux d’investissement direct étranger, les accords bilatéraux, entre autres. Le centre est doté de diverses publications et brochures et est en mesure de renseigner les visiteurs ou adhérents sur les appels d’offres lancés dans un des pays de la région et les projets à venir. A travers une collaboration étroite avec le cabinet d’experts-comptables Ernst and Young et l’équipe de recherche de la Standard Chartered Bank, ACE a pu constituer une base de données permettant d’identifier les sociétés internationales investissant en Afrique. Ces informations pourront être communiquées aux hommes d’affaires locaux et autres fournisseurs de services afin qu’ils puissent exploiter les opportunités qui en découlent.
ACE, a annoncé Kevin Ramkalaon, director of New Business Development au Board of Investment (BoI), a un réseau de plus de 500 contacts d’affaires en Afrique et d’environ 10 000 au niveau international. Les hommes d’affaires locaux ou étrangers peuvent également, à travers ACE, établir des relations étroites avec des agences de promotion de l’investissement, des chambres de commerce et d’industrie et autres associations du secteur privé en Afrique. « ACE can organise pan-Africa work programmes for local and international investors. We also intend to organise targeted investment prospections missions in Africa », a indiqué Kevin Ramkalaon, en présence d’un parterre d’invités composé de diplomates, de banquiers, de représentants d’organisations du secteur privé, de gestionnaires de fonds et de représentants de sociétés opérant dans le secteur du Global Business.
Kevin Ramkalaon a laissé entendre que le centre d’excellence envisage de développer des réseaux de contacts avec des capitales africaines où des visites régulières seront effectuées. « Our ambition is no less than making the Africa Centre the first point of contact for the investor who wants to do business in Africa », a-t-il ajouté.
Le vice-Premier ministre et ministre des Finances a soutenu que l’Africa Centre of Excellence sera le point de convergence et le point de rencontre des hommes d’affaires voulant développer des affaires en Afrique. Xavier-Luc Duval a invité les opérateurs économiques à utiliser au maximum les informations disponibles au centre tout en les exhortant au partage d’informations (et d’expérience) sur les opportunités d’affaires en Afrique. Les entreprises opérant localement ont été priées à mettre en ligne leurs brochures et autres rapports sur le climat des affaires en Afrique. « Tout le monde sera gagnant si on participe activement au développement du réseau mis en place par ACE », a-t-il souligné. Pour Le Grand argentier, l’avenir de Maurice est intimement lié à celui de l’Afrique.
Par ailleurs, le directeur du BoI, Ken Poonoosamy, a fait ressortir que l’ouverture du centre constitue une composante importante de la stratégie mise en place pour transformer Maurice en une plateforme d’affaires et d’investissement tournée vers l’Afrique. Le potentiel du continent est immense, a poursuivi Ken Poonoosamy, et tout laisse croire que l’Afrique est bien placée pour devenir le « new investment magnet ».