Shamsheed Sobha n’en revient toujours pas de sa mésaventure de vendredi soir.  Pas moins de douze fragments de verre ont été enlevés de ses yeux.

Il est 22h45 à proximité de la passerelle de Bois-Marchand quand « une pierre de plus d’un kilo » fait voler en éclat le pare-brise de la voiture du couple Sobha. Shamsheed Sobha, le conducteur de la voiture raconte qu’au moment des faits « je n’ai vu qu’un flash et puis j’ai senti comme du sable dans les yeux, c’était douloureux ». En outre, l’homme de 42 ans nous affirme que son épouse a eu le réflexe de lui dire de ne pas s’arrêter car c’est un « high risk area ». La victime s’est alors rendu au poste de police pour loger une plainte avant de retourner une nouvelle fois sur les lieux avec la police pour un constat.

Le quadragénaire a ensuite été transporté à l’hôpital où il a reçu des soins. Les médecins ont constaté que le chef d’entreprise a eu « la cornet éraflé ».

Shamsheed Sobha affirme qu’il ne compte pas en rester là car nombreux sont les membres de sa famille qui empruntent cette route et il serait inconcevable pour lui qu’un des siens passe par ce genre de traumatisme.

Il nous revient que le cas de Shameem Sobha n’est pas isolé. Plusieurs cas semblables, dont celui d’un médecin qui se serait fait agresser au sabre dans cette région de l’ile après que son pare-brise ait volé en éclats.

Les deux autres passagers qui accompagnaient le couple ce soir-là, ont reçu de légères blessures.