A partir du 1er avril prochain, les commerçants vendant des boissons alcoolisées contenant 20 % ou plus d’alcool devront s’assurer qu’une vignette de la Mauritius Revenue Authority (MRA), la “excise stamp”, soit fixée sur les bouteilles de plus de 200 ml. Cette mesure gouvernementale est entrée en vigueur en octobre 2013 mais la MRA avait autorisé une période moratoire permettant aux commerçants d’écouler leurs stocks existants.
Cette mesure concerne uniquement les boissons qui sont destinées pour la vente sur le marché local. Elle a pour but de contrôler les produits contrefaits, fait ressortir un préposé de la MRA au Mauricien. Selon notre interlocuteur, ceux qui se retrouveront avec un ancien stock à cette date devront le retourner aux distributeurs. « La loi est stricte et les vignettes permettent de savoir exactement de quel produit il s’agit, sa provenance, sa date de fabrication », avance notre interlocuteur. Celui-ci précise que cela a été très efficace pour la cigarette. Depuis trois ans maintenant, le paquet de cigarette est vendu avec la vignette ce qui permet un contrôle des produits qui entrent dans le pays ou qui y sont commercialisés.