C’est à un public peu réceptif que Bolly (Sneha Pandey) et Wood (Semal Bhatt) se sont heurtés lors de l’avant-première mondiale de la comédie musicale Bollywood Evolution, le jeudi 14 novembre au SVICC à Pailles. Trois heures de chants et de danses, coordonnés par le chorégraphe Sunil Sale. “Il y a une grosse recherche derrière ce show. Même si l’objectif is just of having fun. Nous avons répété pendant deux mois afin que les cent ans de Bollywood marquent les esprits. Nous espérons que cela a été le cas à Maurice”, soutient ce dernier.
Par amour pour Bolly, Wood lui refera revivre les moments qui ont marqué leurs 100 ans d’existence. Des années 60 au Golden Era, en passant par le black and white pour finir aux années 70, la première partie du spectacle nous faisait remonter le temps. Histoire de faire revivre aux Mauriciens plusieurs extraits de films de ces époques qui ont marqué l’histoire de l’industrie du cinéma indien. “J’adore la partie des années 60. C’est comme un grand masala parce que tous les danseurs sont sur scène et que c’est une grande expérience. J’ai vraiment de la chance d’avoir été choisi par Sunil Sale”, confie Wood (Semal Bhatt), 24 ans.
En deuxième partie : Disco Fever et 2013 Era… Des époques que Bolly (Sneha Pandey) affectionne particulièrement. “In 2013, everything is so lively : les chants, les danses… C’est la première fois que je travaille sur un tel projet et c’est une expérience humaine très enrichissante. As we will travel the world, I’ll keep on meeting new people”, affirme la chanteuse de 22 ans.
Même si les quelque quarante danseurs de la troupe de Sunil Sale se sont livrés à de magnifiques performances sublimées par leurs costumes orientaux, les applaudissements se sont faits rares. La salle s’est peu à peu vidée avant la fin de la prestation finale, qui fut haute en couleur.