Le 25 mars dernier, la nouvelle du décès de l’actrice Nanda a plongé le cinéma indien dans le deuil et ses nombreux fans mauriciens sont encore plongés dans le chagrin. Saluons l’initiative de la MBC qui a rendu un vibrant hommage mercredi à cette grande dame de Bollywood, décédée à l’âge de 75 ans, des suites d’une crise cardiaque massive à sa résidence à Yari Road, Versova. Ses amies dont, Asha Parekh, Waheeda Rehman et Asha Parek, étaient en larmes et ne pouvaient cacher leurs émotions devant le dépouille funèbre d’une des rares actrices à avoir donné autant de plaisirs aux cinéphiles.
Nanda a fait ses débuts comme child artist sous le nom de Baby Nanda dans Toofan Aur Diya. Elle devait se faire connaître au public grâce à sa prestation remarquable dans Bhabi et Chhoti Bahen. Couronnée meilleure actrice de second plan en 1960 avec Anchaal, elle poursuit une fulgurante carrière aux côtés de Rajesh Khanna dans Ittefaq, The Train et Joru Ka Ghulam. Elle partage ensuite l’affiche avec Dev Anand dans Hum Dono et Teen Deviyaan. Avec Shahi Kapoor, elle montre l’étendue de son immense talent. Elle enchaîne avec d’autres succès Mohabbat Isko Kahete Hain, Jab Jab Phool Khile, Neend Jamari Khwab Tumhare, Raja Saab et Rootha Wa Karo. Elle a donné la réplique à la légendaire Meena Kumari dans Abhilasha. Après un long passage à vide, elle a fait son come-back dans les années 80 avec Prem Rog, Ahista AZhista et Mazdoor où elle a incarné le rôle de la mère de Padmini Kolhapure.
Nanda n’a jamais voulu renfermer sa vie dans le mariage mais en 1992 suite à l’insistance de son amie Waheeda Rehman, elle s’est fiancée avec le réalisateur Manmohan Desai, mais après la chute fatale de ce dernier le 1er mars 1994 sur la terrasse de son appartement à Mumbai, Nanda a mené une vie de recluse. La disparition de Nanda laisse un grand vide difficile à combler. A un moment où le cinéma est à son niveau le plus bas, la nouvelle génération devrait se pencher sur les oeuvres de cette grande actrice.