La roupie mauricienne a connu le mois dernier l’un de ses plus forts taux de dépréciation vis-à-vis d’un panier de devises représentatif de nos échanges commerciaux. C’est ce qu’on peut déduire à la lumière des données publiées hier par la Banque de Maurice concernant l’évolution du Mauritius Exchange Rate Index (MERI).
Mesuré contre un panier des devises de nos principaux partenaires commerciaux (MERI-1), l’indice a passé pour la première fois ces dernières années la barre des 100 points pour s’établir à 101,716 points par rapport à 96,211 points en février, soit un glissement de 5,7%. Une hausse de cet indicateur est synonyme de dépréciation de notre monnaie. On observe que depuis le début de l’année, le MERI-1 a progressé d’environ 7,8%.
La BoM publie un deuxième indicateur (MERI-2), qui prend en compte à la fois la répartition des devises dans nos échanges commerciaux ainsi que dans nos revenus touristiques. Le tableau fait voir que cet indicateur est passé de 95,433 points en février 2015 à 100,750 points en mars 2015, soit une augmentation de 5,6%.
Les données de la banque centrale concernant le taux de change moyen de la roupie vis-à-vis des principales devises montrent un fléchissement général de la monnaie locale. Le dollar, qui était offert à Rs 33,8631 le 2 mars dernier, est passé à Rs 36,8141 le 31 mars. Il a reculé légèrement par la suite pour se fixer à Rs 36,6816 ce matin. L’euro s’est également apprécié sur la même période : de Rs 37,9045 à Rs 39,8467 puis à Rs 39,8382. La livre sterling, qui était cotée à Rs 52,2206 au début du mois dernier, s’est retrouvée à Rs 54,5439 au 31 mars avant de se stabiliser autour de Rs 54,50.
Contre le rand sud-africain, la roupie a perdu 13 sous en un mois (de Rs 2,9308 à Rs 3,0635), cédant encore le pas pendant la première semaine d’avril pour s’échanger à Rs 3,1282 aujourd’hui. Notons également le fléchissement, le mois dernier, de la roupie contre le yen japonais (de Rs 28,486 à Rs 30,8987) et le dollar australien (de Rs 26,4653 à Rs 28,2666).
Par ailleurs, les réserves brutes en devises de la BoM continuent d’augmenter, enregistrant une hausse conséquence en mars : de Rs 125,8 milliards à Rs 138,8 milliards. Elles se situaient à Rs 119,9 milliards en janvier dernier. En une année, la BoM a vu ses réserves brutes croître de Rs 28,5 milliards.
Quant aux réserves brutes internationales (en incluant les quotas dont le pays dispose au sein du Fonds monétaire international), elles ont également fait un bond important, passant de Rs 127,6 milliards à Rs 140,7 milliards, soit l’équivalent de près de USD 3,9 milliards.