Le gouverneur de la Banque de Maurice, Ramesh Basant Roi, a reçu hier après-midi le trophée récompensant le « 2017 Central Bank Governor of the Year Award for Africa » des mains de James King, rédacteur pour l’Afrique et le Moyen-Orient du prestigieux magazine The Banker, une des publications du groupe Financial Times. La remise du trophée s’est déroulée au siège de la BoM Tower en présence de nombreuses personnalités du secteur bancaire et du monde des affaires.   
Ramesh Basant Roi a dédié son trophée à sa famille, aux membres du conseil d’administration ainsi qu’au personnel de la BoM, soulignant que la distinction obtenue par The Banker est « le reflet du standard de haut niveau que la BoM s’évertue à préserver ». Mais le gouverneur n’a pas manqué de faire ressortir que sa longue carrière professionnelle a été marquée par des hauts et des bas. « It’s just that I am a central banker who has spent his life doing his job with an elevated sense of duty and devotion. I have been in the central banking arena for about 40 years. And 40 years of central banking-an honourable profession that imposes rigours and military-like discipline on the person holding the office-have moulded me into what I stand for today », a déclaré Ramesh Basant Roi.
Les épreuves dans sa carrière de gouverneur de banque centrale n’ont pas manqué. « The tests have at times been stressful, so unbearably stressful that I had once decided to quit. But a quitter can never be a winner. And I had swallowed my bitterness and decided not to quit », a indiqué le gouverneur. Ce dernier a fait la comparaison entre le travail d’un météorologue et un gouverneur de banque centrale, le premier « étudiant les phénomènes atmosphériques avant de faire des prévisions sur l’évolution du temps » alors que le second a pour attribution, entre autres, « de maintenir la stabilité » dans le marché financier. « Les marchés financiers sont comme l’atmosphère. Il y a des forces interactives dans les marchés financiers comme dans l’atmosphère. Toutefois, contrairement aux météorologues, le travail du gouverneur d’une banque centrale est de prévenir les turbulences et autres tremblements de terre dans le marché financier », a fait ressortir Ramesh Basant Roi.   
« Malgré les mauvaises perceptions et les critiques acerbes », a-t-il poursuivi, les gouverneurs des banques centrales « se laissent guider par des principes », comme gérer les affaires de leurs institutions « in ways that best serve the interests of the economy and the society at large ». Une mauvaise perception, a prévenu le gouverneur, « peut en certaines occasions donner lieu à des confrontations, notamment avec des élus » du peuple. « Whereas the central banker, by the very nature of his responsibilities, takes a long term view of the economy, the elected representatives of the people take a short term view, shaped and limited by the length of their tenure of office », dira Ramesh Basant Roi. « L’une des vertus des banques centrales indépendantes, c’est que, contrairement aux hommes politiques, elles ne font pas attention aux résultats des urnes. C’est ce qui explique peut-être que des représentants élus du peuple n’ont pas la responsabilité de la politique monétaire car la politique monétaire, si elle est systématiquement mal utilisée, peut provoquer des réactions excessives désastreuses », a prévenu le gouverneur.     
Lors de son intervention, James King s’est appesanti sur les réalisations de Ramesh Basant Roi à la tête de la BoM, évoquant entre autres la mise en place d’un système de « robust stress testing » des banques commerciales, les initiatives pour combattre le blanchiment de capitaux et le financement d’activités terroristes avec l’adoption de nombre de directives. Il a également fait état des projets envisagés par la banque centrale, dont le Deposit Insurance Scheme, le National Swich Payment System et la création d’une Asset Management Company. The Banker, a annoncé James King, est intéressé à assurer une plus grande couverture de Maurice à l’avenir.
Jacques Li Wan Po, qui a servi comme directeur de la BoM et comme membres du Monetary Policy Committee, s’est félicité de la distinction décernée au gouverneur. C’est aussi, a-t-il poursuivi, « le témoignage des progrès remarquables enregistrés par le centre financier mauricien ». Jacques Li Wan Po a fait ressortir que Ramesh Basant Roi « a beaucoup contribué au développement du secteur bancaire offshore aussi bien qu’à celui du secteur financier en général ». Il a salué la contribution du gouverneur à la mise en place d’un secteur financier sécurisant et stable.