La valeur des crédits bancaires au secteur privé (excluant les opérateurs du secteur du Global Business) a accusé une baisse en janvier dernier, s’élevant à Rs 269,6 milliards, par rapport à Rs 271,2 milliards en décembre 2013. C’est ce qu’indique la Banque de Maurice dans un récent bulletin mensuel.
Le bilan publié par la BoM montre que l’ardoise des deux secteurs bénéficiaires de crédits les plus élevés, soit la construction et le tourisme, a diminué légèrement. Dans le cas de l’industrie de la construction, la valeur des crédits est passée de Rs 75,1 milliards en décembre 2013 à Rs 74,8 milliards en janvier 2014. Elle était à Rs 68,3 milliards en janvier 2013. S’agissant du secteur touristique, les crédits en suspens se chiffraient à Rs 48,4 milliards en janvier 2014, reculant d’environ Rs 386 millions. Les dettes de ce secteur se montaient à Rs 45,1 milliards une année plus tôt.
Une lecture du tableau préparé par la BoM indique que les crédits de bon nombre de secteurs ont été en repli pour le premier mois de l’année. Le secteur manufacturier a enregistré une réduction de Rs 262 millions de ses dettes, qui sont descendues à un peu moins de Rs 19 milliards. Pour le secteur agricole, la baisse a été de seulement Rs 53 millions à Rs 18,9 milliards. Les crédits sous l’item « Infrastructure » ont diminué d’un peu moins de Rs 100 millions pour s’établir à Rs 4,4 milliards. On observe par ailleurs que les corporations non financières du secteur public ont vu leur ardoise chuter considérablement, passant de Rs 5,8 milliards à Rs 3,3 milliards.
En revanche, les crédits aux opérateurs des secteurs commerciaux et financiers ont repris une courbe ascendante après une réduction en décembre 2013. Pour ce qui est du secteur commercial, le montant des crédits a grimpé à Rs 29,8 milliards, soit presque un milliard de roupies de plus qu’en décembre 2013. Les services financiers ont également bien servis, les crédits à ce secteur passant de Rs 26,8 milliards à Rs 27,7 milliards.
Par ailleurs, la BoM vient de rendre public le dernier relevé concernant les facilités de crédit accordées par les banques commerciales aux petites et moyennes entreprises sous le Small and Medium Enterprises Financing Scheme, plan prévoyant un taux d’intérêt plus favorable (300 points de base au dessus du taux directeur) aux bénéficiaires.
Fin février 2014, soit en 27 mois d’opération du plan, les banques avaient reçu quelque 2 348 demandes de crédits d’une valeur totale de Rs 3,9 milliards. Elles avaient rejeté 129 dossiers représentant un montant de Rs 288,5 millions. Ala fin du mois écoulé, les facilités de crédit approuvées se chiffraient à près de Rs 3 milliards, dont Rs 1,2 milliard sous forme de découverts bancaires.  
La répartition des crédits par banque montre que la Mauritius Commercial Bank a approuvé un montant de Rs 1,6 milliard, suivie de la State bank of Mauritius Ltd (Rs 409,5 millions), de la Barclays Bank (Rs 242,8 millions), de la Mauritius Post and Cooperative Bank (Rs 153,7 millions) et de la Hong Kong and Shanghai Banking Corporation (Rs 104,6 millions).