Les réserves internationales brutes de Maurice ont maintenu leur courbe ascendante le mois dernier, atteignant Rs 112 milliards, soit une progression mensuelle de l’ordre de Rs 1,8 milliard.
Selon un relevé rendu public ce matin par la Banque de Maurice, les réserves brutes internationales ont enregistré une hausse de Rs 7 milliards pour le premier trimestre 2014, pour s’établir au niveau record de Rs 112 milliards à la fin du mois écoulé. Calculé en dollars américains, le niveau des réserves représentait USD 3,72 milliards, contre USD 3,66 milliards fin février 2014. En une année, le niveau a augmenté de Rs 13,9 milliards (+ USD 572,6 millions).
Concernant les réserves brutes de la banque centrale, celles-ci sont passées de Rs 108,4 milliards en février à Rs 110,3 milliards à la fin du mois suivant. La hausse annuelle se situe à Rs 13,7 milliards.
Par ailleurs, selon des données de la BoM, la roupie mauricienne a connu, le mois dernier, une très faible appréciation vis-à-vis d’un panier de devises représentatif de nos échanges avec nos principaux partenaires commerciaux. Le choix des devises, explique la banque centrale, est dicté par l’importance des différentes devises dans les transactions commerciales entre Maurice et le reste du monde.
Ainsi, rapporte les autorités bancaires, le Mauritius Exchange Rate Index-1 est passé de 94,101 points en février à 94,053 points en mars 2014 (une baisse de l’indice indiquant une appréciation de la roupie). L’indice s’est replié par rapport à son niveau de mars 2013 (94,612 points). La BoM présente également un second indicateur, le MERI-2, qui prend en compte la répartition des devises dans les échanges commerciaux aussi bien que dans les revenus touristiques. Le MERI-2 était à 93,811 points en mars 2014 contre 93,819 points le mois précédent. Il s’établissait à 94,271 points en mars 2013, traduisant également une appréciation de la roupie pendant les 12 mois écoulés.