La roupie mauricienne a été en appréciation le mois dernier selon le Mauritius Exchange Rate Index (MERI) publiée par la Banque de Maurice (BoM). Par ailleurs, la banque centrale annonce que les réserves brutes internationales du pays continuent de grossir, atteignant Rs 176,6 milliards à fin mars 2017.
Le MERI est une mesure de mouvements de la roupie mauricienne vis-à-vis des monnaies des principaux partenaires commerciaux du pays. Le MERI-1, qui reflète la répartition des devises dans nos échanges commerciaux, est passé de 101,170 points en février 2017 à 100,766 points en mars 2017, soit son niveau le plus bas depuis février 2015. Toute baisse de l’indice est synonyme d’appréciation de la roupie.
Parallèlement, le MERI-2, qui prend en compte la répartition des devises dans nos échanges commerciaux aussi bien que dans nos revenus touristiques, s’est replié à 99,645 points le mois dernier par rapport à 100,032 points en février 2017.
Les données compilées par la BoM concernant les taux de change moyens affichés par les banques commerciales montrent, pour le mois écoulé, un repli du dollar, de Rs 36.4322 à fin février 2017 à Rs 36.278 à fin mars 2017. Sur cette même période, l’euro est passé d’une moyenne de Rs 38.5628 à Rs 38.7133, la livre sterling de Rs 45.2996 à Rs 45.2847, le yen japonais de Rs 32.5068 à Rs 32.5174 et le rand sud-africain de Rs 2.8247 à Rs 2.7096.
La BoM a également rendu public récemment le dernier relevé mensuel sur l’évolution des réserves brutes du pays. Les chiffres montrent que les réserves ont progressé d’environ Rs 724 millions pour atteindre Rs 176,6 millions soit l’équivalent de USD 5 001,9 millions. C’est le niveau le plus haut (en dollars) jamais atteint par nos réserves. Alors qu’elles s’élevaient à Rs 178,9 milliards en décembre 2017, la valeur exprimée en dollars s’établissait à USD 4 966,9 millions. L’appréciation de la roupie pendant le premier trimestre 2017 explique cette différence de niveau.
Au niveau de la banque centrale, les actifs bruts en devises ont augmenté de Rs 0,7 milliard pour atteindre Rs 175,4 milliards à fin mars 2017. Quant aux réserves brutes internationales du pays, la hausse en une année se situe à Rs 17,4 milliards (+ 10,9 %). Calculé sur la valeur des importations des biens et services en 2016, le niveau des réserves brutes du pays représentait l’équivalent de 9,2 mois d’importation à fin mars 2017, soit le même qu’à fin février 2017.