La 38e réunion du Monetary Policy Committee (MPC) de la Banque de Maurice se tiendra le 9 novembre. Dans les milieux des opérateurs économiques, on s’attend à ce que le MPC laisse le taux d’intérêt directeur inchangé à 4,65%.
Le taux d’intérêt directeur n’a pas été modifié pendant une très longue période et dans les milieux du secteur privé, on estime que, vu l’évolution favorable du taux d’inflation, il y a de fortes chances que le taux directeur soit maintenu à son niveau actuel. Les dernières prévisions de Statistics Mauritius concernant l’inflation font voir que le taux “headline” (moyenne du CPI sur 12 mois comparée à celle des 12 mois précédents) pourrait s’élever à 1,7% en 2015.
Par ailleurs, dans les milieux des organisations du privé, on soutient que la récente révision à la baisse du taux de croissance de l’économie mauricienne pour cette année, soit de 3,8% à 3,6%, ne plaide nullement en faveur d’une hausse du taux directeur. La BoM faisait ressortir dans son procès-verbal de la 37e réunion du MPC, tenue le 16 juillet dernier, que l’économie mauricienne continuait d’opérer en dessous de son potentiel, situation reflétant une sous-utilisation des ressources.
Les autorités bancaires avaient lancé une mise en garde : «Unless structural reforms unleash productivity gains, lower saving and investment rates could pose a risk to growth going forward. » Notons que Statistics Mauritius avait, dans son rapport sur l’économie mauricienne en juin 2015, revu à la baisse son estimation initiale de la croissance, la ramenant de 4,1% à 3,8% en raison d’une baisse des investissements et de la demande extérieure.  
Conformément à la section 55 1(A) de la Bank of Mauritius Act 2000, le MPC tiendra en compte pour sa prochaine réunion les points de vue exprimés par les techniciens de la banque centrale, le ministère des Finances et du Développement économique et de toute autre institution ou organisation appropriée avant de prononcer sur la direction que prendra le taux directeur pour les prochains mois. La BoM a invité les organisations intéressées à soumettre leurs vues au MPC au plus tard le 30 octobre.  
Par ailleurs, la BoM annonce que Maurice disposait, fin septembre, de réserves brutes internationales de l’ordre de Rs 145,7 milliards, ce qui représente une progression d’environ Rs 2,2 milliards par rapport à son niveau de fin août 2015. Le relevé de la banque centrale montre que, depuis septembre 2014, les réserves brutes internationales ont augmenté de Rs 23,2 milliards. Exprimé en dollars, le niveau est passé de USD 3,9 milliards à USD 4,1 milliards.
Pour ce qui est de l’excès de liquidités dans le circuit bancaire, la BoM indique qu’il s’élevait à Rs 8,2 milliards au 1er octobre 2015, soit en légère hausse par rapport aux Rs 7,9 milliards notés au 17 septembre 2015.