« C’est une nomination qui m’a réellement surpris, mais que j’accueille favorablement », a déclaré ce matin au Mauricien, Vikram Punchoo, nouveau second gouverneur adjoint de la Banque de Maurice (BoM) et successeur d’Issa Soormally qui a été démis de ses fonctions.
« Je suis surpris, car, dans le passé, pour le poste de second gouverneur adjoint, on a fait appel à des personnalités extérieures à la Banque centrale », explique Vikram Punchoo. Ce dernier est d’avis que la nouvelle approche adoptée pour les récentes nominations « vient revaloriser le travail qui se fait à l’intérieur de la BoM » vu qu’on donne l’opportunité aux cadres de gravir davantage les échelons. « C’est bon signe, car, après moi, d’autres cadres pourront être nommés. On rend justice au travail des hauts officiers de la banque », estime le second gouverneur adjoint.
Vikram Punchoo a pris de l’emploi à la BoM en mai 1989 en tant que Research Officer, après des études en économie à l’Université Aix-Marseille III. Six ans plus tard, il a été promu Senior Research Officer avant de se voir confier le poste d’adjoint au directeur des recherches en 2005. Suite à une restructuration de la Banque centrale en 2007, il est nommé chef de la division d’analyse économique, étant chargé, avec d’autres cadres, de la préparation des documents techniques avant les réunions du comité de politique monétaire.
En janvier 2011, Vikram Punchoo est muté de la division d’analyse économique au poste de chef de la division des statistiques. Il a apporté, avec Padma Gobin, ancienne employée de la division des statistiques de la BoM aujourd’hui membre du personnel du Fonds monétaire International (FMI), sa contribution à la préparation d’un document de référence du FMI : le Balance of Payments and International Investment Compilation Guide qui sera rendu public incessamment. Ce document porte sur la méthodologie dans la présentation des données concernant la balance des paiements et les bonnes pratiques au vu des activités offshore.
« La BoM était la seule institution régulatrice d’un pays en développement à participer à la réalisation du document en question. La Banque centrale européenne, l’OCDE, l’OMC, le Royaume-Uni, la Banque des Règlements Internationaux étaient également partie prenante de l’exercice. Notre contribution a été saluée par le FMI. Padma Gobin et moi nous nous en réjouissons », a déclaré Vikram Punchoo.