• Jeudi après-midi, une première bonbonne non conforme a été saisie à Montagne-Blanche

A la suite de plaintes logées par des consommateurs auprès de la Consumer Protection Unit (CPU) du ministère de l’Industrie et du Commerce, des techniciens de la Legal Metrology Division sont sur le terrain depuis jeudi en vue d’une vaste opération d’inspection à travers l’île des bonbonnes de gaz des différentes marques commercialisées.

Au terme du premier jour d’inspection, jeudi, sur 294 bonbonnes vérifiées, il s’est avéré qu’au moins une bonbonne de 12 kg inspectée dans une station-service de Montagne-Blanche était en sous-poids de 2 kg. Une source officielle auprès du ministère de l’Industrie et du Commerce a indiqué à Week-End, vendredi, que cet exercice d’inspection sur le terrain se poursuivra durant les jours à venir.

Il est rappelé à tous ceux engagés dans le commerce du gaz ménager qu’en vertu des dispositions légales qui régissent les poids et mesures, il est interdit, selon la loi, de vendre des bonbonnes de gaz ménager dont la contenance ne serait pas en conformité avec la réglementation établie. En règle générale, ce sont surtout deux types de bonbonnes de gaz qui sont vendus dans le commerce: une d’une contenance de 12 kg et une autre de 6 kg.

L’officiel du ministère de l’Industrie et du Commerce contacté a laissé entendre à Week-End qu’à première vue, dans le cas de la première bonbonne prête à la vente en sous-poids vérifiée, il ne s’agirait que d’un cas suspecté de fraude commerciale. Les techniciens de la Legal Metrology Division soupçonnent, en effet, que quelqu’un aurait eu recours à une astuce pour vider le contenant d’une partie de son contenu dans le but, peut-être, de remplir partiellement des bonbonnes vides.

Opérant sous l’égide du ministère de l’Industrie et du Commerce, la Legal Metrology Division est le service gouvernemental qui s’occupe du calibrage de tous les instruments de poids et mesures utilisés dans le commerce. Ceux-ci vont de la bonne vieille topette de rhum de nos tavernes aux pompes à essence des stations-service en passant par les balances des boutiquiers et autres bazariers. Ce service a aussi la responsabilité de s’assurer du strict respect par les commerçants des réglementations en matière de poids et de mesures.