BONNE GOUVERNANCE : Un corbeau dénonce le ministre Dayal
Une correspondance en neuf pages, dressant un véritable réquisitoire contre le ministre de l’Intégration sociale, Suren Dayal, est adressée au Premier ministre, Navin Ramgoolam. Le corbeau dresse un portrait très peu flatteur de ce ministre dont les Cabinet Memoranda sont des plus rares et qui n’a pas présenté jusqu’ici de projet de loi à l’Assemblée nationale.
“Nous vous écrivons cette lettre pour vous informer des agissements du ministre Dayal, dont le comportement dépasse tout entendement. Il est l’heure d’y porter une attention particulière et un rappel à l’ordre s’impose avant qu’il ne soit trop tard”, écrit le dénonciateur à l’intention du Premier ministre. D’abord, les dénonciations portent sur l’emploi du temps à son bureau et également les visiteurs réguliers et attitrés venant d’un autre bord politique à son bureau ou dans d’autres lieux en ajoutant que “ministère l’Intégration sociale pé bouge fixe, tellement Dayal irresponsable et li pas montré lintéré”.
Les nominations au sein de ce ministère font également l’objet de dénonciations sévères, le corbeau donnant des preuves où le ministre Dayal est à couteaux tirés avec ses plus proches collaborateurs, dont l’un au plus haut niveau serait actuellement en instance de départ. Difficile à confirmer dans les moindres détails toutes les accusations énumérées dans cette lettre…