Après une exposition, quelques mois de cela, sur le couvre-chef porté par les fidèles musulmans pour se rendre à leur lieu de prière, Emmanuel Richon, le Conservateur du Blue Penny Museum, en a conçu un livre sous le titre «Le bonnet de tradition islamique». Cette mise en relief du bonnet de prière est une pierre ajoutée à la construction de l’île Maurice pluriculturelle et multiethnique dont l’auteur se passionne, passion dont témoigne la démarche interculturelle qui l’a emmené à organiser précédemment des expositions sur les saris, la boutique chinoise, le séga, comme autant d’ouvertures sur les différents pans de la culture mauricienne, voire universelle.
La cérémonie de lancement qui s’est déroulée à la salle du conseil municipal à Port-Louis, en la présence du Lord-Maire Mohammad Oumar Kholeegan, de la députée et PPS Roubina Jadoo-Jaunbocus (en remplacement du ministre des Arts et de la Culture, Prithvirajsing Roopun, qui s’est fait excuser) et du Professeur Anwar Hussein Subratty, président du Centre Culturel Islamique (CCI), a été présidée par Assad Bhuglah. Le Lord-Maire a salué la sortie du livre «Le bonnet de tradition islamique» en ces termes: « Ce livre passionnant et bien illustré nous fait découvrir la culture islamique à travers la présentation d’un élément vestimentaire, le bonnet de prière. Ce couvre-chef est non seulement un symbole fort de l’Islam, il est aussi la preuve de la richesse de l’art islamique de par la variété de couleurs, motifs, matières et formes disponibles.» Il a souligné le contexte pieux dans lequel la publication a été lancée : « En cette période du carême musulman, je suis convaincu que cette nouvelle publication d’Emmanuel Richon vient à point nommé pour permettre aux Mauriciens musulmans et non-musulmans de comprendre les origines du bonnet de prière.»
De son côté, le président du CCI a rappelé la mission culturelle que le Blue Penny Museum a faite sienne en soulignant que le livre « Le bonnet de tradition islamique » se situe dans la droite ligne de cette mission: « C’est ainsi une initiative recommandable que celle du Blue Penny Museum, à travers expositions thématiques et publications, de faire mieux prendre conscience de la richesse culturelle du patrimoine de nos diverses communautés, spécialement pour la jeune génération. Ce livre sur le bonnet de prière essaie de montrer un trait culturel très important pour les musulmans d’ici, trait saillant et bien visible de notre riche courant culturel national. M. Emmanuel Richon, l’auteur de ce livre, a effectué des recherches enthousiastes sur un aspect du code vestimentaire musulman et nous le restitue comme un regard partagé sur notre riche héritage culturel musulman, allant aussi loin que ce bonnet peut nous apprendre. »