Speed Limit: ce nom, les turfistes l’entendront souvent cette saison et plus encore la saison prochaine. Ce pensionnaire de l’entraînement Maingard n’a fait qu’une bouchée de ses adversaires à l’occasion de ses débuts dans le championnat des 3 ans samedi dernier. Dans un style digne d’un champion, il a tout simplement ridiculisé l’opposition et relégué au second plan le triplé enregistré par l’entraînement Rousset. Le leader au classement des entraîneurs est, certes, descendu en piste en trois occasions pour accueillir Scotsnog, In The Trenches et Canadian Dollar, tous pilotés par des local boys en attendant Bernard Fayd’herbe, mais c’est bien Speed Limit qui a marqué les esprits lors de cette journée. On retiendra aussi la surprenante victoire d’Awesome Power qui, a 79/1, a offert à Girish Goomany sa toute première victoire de la saison tandis que la nouvelle unité Bono Vox a permis à Patrick Merven de fêter comme il se doit son anniversaire.
Tout en excès de vitesse. C’est ainsi qu’on pourrait qualifier le baptême du feu de Speed Limit au Champ de Mars. Ce produit de Horse Chestnut n’a pas laissé insensibles les nombreux observateurs présents au Champ de Mars samedi dernier de par la manière dont il s’est défait de l’opposition. On retiendra de prime abord qu’il est rare de voir un coursier de 3 ans débuter sur une telle note. Puis, sa belle vélocité et sa capacité à trouver une seconde accélération nous poussent à croire qu’il est bien taillé pour le Champ de Mars.
Héritant de no.1 dans les stalles de départ, Rye Joorawon capitalisa sur l’excellente mise en action de son cheval pour le placer dans la position tête et corde. Bikini Billy et éventuellement Groen Gevaarte tentèrent de mettre la pression aux abords du poteau des 1000m mais furent vite ramenés à la raison lorsque le meneur mit la machine en branle. Avec des temps séquentiels dignes d’un champion: 11.99, 10.87, 11.31 et 11.41, il fallait vraiment être fait d’un tout autre métal pour pouvoir suivre le rythme proposé par le meneur.  Asphyxiés, c’est sans surprise que ces deux chevaux terminèrent à la traîne.
En revanche, King’s Knight, qui avait l’avantage d’une course dans les jambes, était bien calé à la corde dans le dos du meneur mais ne subissait pas moins la course. Du reste, Kevin Ghunowa nous confia après la journée que son coursier fut constamment sous pression pour essayer de rester au contact du meneur qui lui dégageait une facilité déconcertante. Derrière ce groupe de tête, Forward Drive emmenait le deuxième peloton composé de Five Star Rock, Duke The Duke, Accountability et Jiggery Pokery.
Speed Limit aborda la dernière ligne droite avec de solides prétentions. Monté aux bras depuis les 500m, Five Star Rock s’amena à l’extérieur alors que King’s Knight était déjà sous pression, incapable de suivre le rythme. Mis sur son bon pied, Speed Limit répondit admirablement aux sollicitations de son cavalier. Malgré tous les efforts de Kevin Ghunowa, King’s Knight fut laissé sur place alors que Accountability conclut sur une belle note pour souffler le deuxième accessit à Five Star Rock. Ce dernier est à créditer d’une excellente performance si on tient en ligne de compte son parcours on ne peut plus laborieux. Mention également pour Jiggery Pokery qui aurait pu aspirer à mieux s’il avait bénéficié d’une monte plus judicieuse.
Speed Limit boucla les 1400m en 1.25.92, ce qui est tout à son honneur, compte tenu de l’état de la piste à 2,9 unités et une lice placée à 4m50 des barres intérieures. Il a toutes les qualités d’un champion en devenir.