Les représentants du Botswana qui intervenaient devant la CIJ dans l’après-midi d’hier sur les effets juridiques de la séparation de l’archipel des Chagos de Maurice en 1965, Chuchuchu Nchunga Nchunga, “Deputy Government Attorney” et Shotaro Hamanoto, ont dans leur intervention soutenu avec force que « c’est l’Afrique entière qui s’intéresse à la décolonisation ». Chuchuchu…

Ce contenu est réservé aux niveaux :Abonnement annuel (paiement via Paypal ou virement bancaire), Abonnement mensuel (paiement via Paypal) et Abonnement pour 6 mois (paiement via Paypal ou virement bancaire)
S’inscrire
Log In