Les restrictions sur le marché européen annoncées lundi matin par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, avec à la clé une menace de fermeture d’hôtels et de licenciements massifs, a provoqué des remous en bourse hier. Les valeurs hôtelières, déjà en posture délicate depuis début 2020, ont pris encore une fois du plomb dans l’aile.

En outre, le contexte international reste marqué par la frayeur généralisée de l’impact économique du Covid-19. Ainsi, malgré l’abaissement brutal des taux d’intérêt de la Réserve fédérale américaine, les bourses européennes ont de nouveau plongé à l’ouverture ce lundi. Et comme l’on pouvait s’y attendre, le Semdex suivait la même tendance en cédant 4,21% durant la séance d’hier. Le grand perdant de la journée sur le marché officiel était Omnicane, qui a perdu 20% de sa valeur, passant à Rs 16, contre Rs 20 à la clôture du marché vendredi dernier. New Mauritius Hotels a également été malmené, tombant à Rs 8,50, soit son “all time low”, ce qui représente 13,27% de baisse pour la séance de lundi.

Une chute certainement liée à l’annonce du Premier ministre le matin même concernant les mesures restrictives sur l’entrée des touristes européens dans le pays. Les deux autres groupes hôteliers, Sun Ltd et Lux Island Resort, ont également dévissé lors de la séance d’hier, cédant respectivement 7,14% et 8,81%. De même, sur le marché secondaire, Semaris (filiale du groupe NMH) a reculé de 10,34%.

Il faut noter que les valeurs hôtelières se sont littéralement effondrées en bourse depuis la toute première séance boursière de 2020. De début janvier à hier, l’action de Lux Island Resorts avait chuté de 41%, le titre NMH a reculé de 30,29% tandis que Sun a perdu 34,56%. D’ailleurs, ces titres hôteliers font partie des “Bottom five performers” depuis début 2020. À l’échelle internationale, la volatilité perdure sur les marchés financiers et certains spécialistes n’hésitent même plus à parler de « krach boursier ».

De son côté; AXYS, dans son Round-Up boursier et financier de chaque jour, note ce tain que «the Central Bank resumed its market Foreign Exchange interventions last week — its first since August 2019 — which has driven the USD selling rate close to record low Rs 39».