La fusion entre CIEL Investment Ltd, un des trois piliers du groupe CIEL, et Deep River Investment Ltd, le “holding” du groupe, est complétée. Baptisée CIEL Ltd, l’entité issue de cette fusion sera introduite sur le marché officiel de la Bourse le 4 février prochain.
La concrétisation de la fusion entre CIEL Investment Ltd (CIL) et Deep River Investment Ltd (DRI) a pris effet à compter d’hier. Dans le sillage de cet exercice, toutes les actions de CIL ont été annulées et DRI (rebaptisée CIEL Ltd) a offert aux actionnaires de CIL une fraction d’une action (plus précisément 0,7350 action), et ce pour chaque action détenue dans CIL.
DRI, qui était jusqu’ici inscrite sur le Development and Enterprise Market (DEM), va passer au marché officiel, où elle sera connue sous l’appellation CIEL Ltd. La direction de la société a prévu de mettre en vente, le jour de son introduction sur le marché officiel, un total de 10 000 actions puisées des « treasury shares ». Le prix indicatif de l’action a été fixé à Rs 7.
Le magazine du groupe CIEL, Horizons, indique dans son édition de décembre 2013 que CIL et DRI avaient entamé en août 2013 des discussions sur une possible fusion. Les conseils d’administration des deux sociétés devaient, le 15 novembre 2013, approuver à l’unanimité la proposition de fusion avec, pour objectif, de « consolider toutes les entreprises du groupe CIEL au sein d’une même entité, nommée CIEL ». Arnaud Dalais, président du groupe CIEL, soulignait dans ce même magazine que la fusion allait non seulement créer de la valeur pour toutes les parties concernées, en particulier les actionnaires des deux compagnies, mais aussi un groupe consolidé disposant de moyens requis « pour prolonger notre développement tant à Maurice qu’à l’étranger ».
CIEL Investment, rappelait alors le magazine, est un pilier du groupe CIEL. « Gérée comme un fonds d’investissement à long terme, CIL est aujourd’hui l’une des principales sociétés d’investissement du pays et compte plus de 2 000 actionnaires. Son portefeuille recense des parts importantes dans plusieurs secteurs, comme le tourisme, les services financiers, la santé ainsi que dans un fonds de “Private Equity” », précisait le magazine. Quant à DRI, elle possède des investissements dans trois sociétés : Alteo Ltd (21%), CIL (38%) et CIEL Textile (42,9%, dont 14,28% à travers CIL).