Des démarches ont été entreprises par la Fédération mauricienne de judo, jiu-jitsu et disciplines associées (FMJJDA) auprès de la Fédération internationale de judo (FIJ) pour que la judokate Christiane Legentill bénéficie d’une bourse internationale pour une année. C’est ce qu’a révélé Josian Valère, président de la FMJJDA, au cours d’un point de presse mercredi au dojo national à Grande Rivière Nord-Ouest.
« Christiane Legentil est l’espoir du judo local et il est de notre devoir de lui permettre de s’entraîner dans les meilleures conditions qui soient. Il faut dire que si elle était dans un centre adapté, elle aurait fait mieux qu’une médaille de bronze aux récents championnats d’Afrique tenus au Maroc », estime Josian Valère.
Selon la FMJDDA, Christiane Legentil ne peut pas continuer là où elle est au Pôle Espoirs de Strasbourg.  « Nous sommes arrivés à un stade bien avancé dans nos discussions avec la FIJ. La fédération doit maintenant préparer un dossier. Si Christiane obtient cette bourse internationale, elle aura de ce fait l’occasion de faire des compétitions et des stages à travers le monde. Elle va intégrer du coup le groupe élite du judo mondial de la FIJ », a souligné de son côté Joseph Mounawah, directeur technique de la FMJJDA.
Ce dernier a laissé entendre qu’une telle bourse permettra à la médaillée de bronze des -52 kg des 34es championnats d’Afrique de faire de longs stages, notamment en Corée du Nord, et aussi de participer aux championnats du monde de judo en août au Brésil. « Nous accorderons une attention particulière à ce dossier. Elle représente l’avenir du judo, d’où notre intérêt à faire diligence. Il ne faut pas oublier qu’elle a le meilleur classement des judokates africaines des Jeux Olympiques de Londres grâce à sa septième place dans sa catégorie. Nous souhaitons que la bourse s’étendra au-delà de 2013 », a ajouté Joseph Mounawah.
Josian Valère a indiqué d’autre part que la FMJJDA a obtenu le feu vert de la FIJ pour l’organisation d’un Mauritius Judo Open of Africa qui se tiendra les 9 et 10 novembre prochain au gymnase de Phoenix. Selon les indications, une vingtaine de pays ont déjà confirmé leur participation à cette compétition qui est en quelque sorte une consolation pour le judo local après l’annulation d’un Grrand Prix à Maurice durant la même période.