La Bramer Bank a été introduite ce matin sur le marché officiel de la Bourse de Maurice. Une démarche qui fait suite à l’entrée en vigueur, il y a une semaine, d’une nouvelle entité née de la fusion des sociétés Mauritius Leasing Company Limited, Bramer Banking Corporation et Bramer Holding Co Ltd.
La nouvelle entité Bramer Banking Corporation, ou Bramer Bank, vient remplacer sur le marché officiel, la Mauritius Leasing Company (MLC). D’après le Listing Particulars de la Bramer Bank, les nouvelles actions émises devraient changer de main à un cours initial de Rs 9.50 le premier jour. Cependant, environ 1,7 million de titres de Bramer Bank ont été échangés au cours intérimaire de Rs 8.50 à la mi-journée, soit après les deux premières heures de trading.
Selon le Chief Executive Officer de la Bramer Bank, l’établissement pourrait envisager dans le futur une plus grande ouverture de son capital au public. Celui-ci est passé de Rs 600 millions à Rs 900 millions après la récente fusion. « La Bramer Bank est aujourd’hui plus diversifiée avec un grand potentiel de croissance, ce qui nous permettra d’élargir davantage la base de l’actionnariat de la banque à l’avenir. Nous pouvons déjà envisager un meilleur positionnement sur le marché local et des possibilités d’expansion dans la région », indique Jairaj Sonoo. La Bramer Bank, ajoute-t-il, se fixe comme objectif de constituer une base d’actifs avoisinant les Rs 19 milliards, soit le double du niveau actuel durant les trois prochaines années.
Le nouveau Chief Operating Officer de la Bramer Bank, Ashraf Esmael fait remarquer que le « product base » de la banque comprend dorénavant le crédit-bail et la microfinance. Les services aux petites et moyennes entreprises seront consolidés. La banque compte aussi s’affirmer dans le domaine de la finance islamique.
La direction de Bramer pense qu’à travers la fusion une entité plus robuste sera créée, et ce avec une optimisation des ressources. La banque a également lancé un important exercice de redynamisation de son identité visuelle.
« Nous accueillons favorablement la cotation de toute nouvelle valeur sur le marché boursier car un tel exercice contribue à offrir plus d’opportunités au public investisseur », déclare Sunil Benimadhu, Chief Executive de la Stock Exchange of Mauritius Ltd (SEM). Toute cotation nouvelle, fait-il ressortir, cadre avec la stratégie de la SEM d’attirer plus de sociétés locales et celles opérant hors de nos frontières que ce soit des fonds globaux ou des Global Business Companies.
La SEM, a rappelé Sunil Benimadhu, est venue ces dernières années avec de nouvelles règles de cotation et un cadre opérationnel en vue d’élargir la panoplie de titres cotés sur le marché officiel. Les retombées d’une telle stratégie seront ressenties graduellement.