Les prévisions se sont avérées justes pour nombre d’observateurs boursiers. Les mesures budgétaires annoncées hier par le ministre des Finances concernant les jeux de hasard et l’organisation de paris sur les courses hippiques et les matches de football ont été lourdement ressenties par certaines valeurs du marché officiel, en particulier Lottotech Ltd, organisateur de la Loterie nationale et autres jeux, dont celui des cartes à gratter. Lottotech a fait un véritable plongeon, cédant 15,5% en l’espace d’une heure pour se retrouver à Rs 7,50 à 11 h.
L’annonce faite par le Grand Argentier concernant l’interdiction de la publicité sur les jeux (mesure prenant effet immédiatement) et des cartes à gratter a eu un effet immédiat sur le marché boursier. Lottotech Ltd, principale compagnie touchée par les nouvelles mesures, a été touchée dès le premier quart d’heure suivant l’ouverture (10 h) des transactions sur le marché officiel, reculant de 11% pour passer à Rs 7,90. Le repli allait se poursuivre graduellement pour passer à 12,2% à 10h30 et à 16,7% vers 11h15. Les Quick Win Games, aussi connus comme les cartes à gratter, constituent une source de revenus non négligeables pour Lottotech Ltd, bien que la Loterie nationale assure un très fort pourcentage du chiffre d’affaires de la société.
Les comptes audités de Lottotech pour l’exercice financier 2014 indiquent que l’organisateur de la Loterie nationale a réalisé un chiffre d’affaires de l’ordre de Rs 2,7 milliards et des profits après impôt de Rs 167 millions. Le nombre de tickets gagnants pour la Loterie nationale s’est chiffré à 2,6 millions alors que la valeur des prix a dépassé le milliard de roupies (sur un total de Rs 1,4 milliard). La performance des jeux dits Quick Win a été en dessous des attentes, mais ces jeux ont quand même fait 44 millionnaires et plus de 3,5 millions de gagnants depuis le début de leur introduction jusqu’au 31 décembre 2014. Une étude entreprise par la firme internationale Ipsos Reid a démontré que les dépenses moyennes hebdomadaires pour la Loterie nationale s’élevaient à Rs 72 alors que, dans le cas des Quick Win Games, elles étaient de l’ordre de Rs 55.
Par ailleurs, les premières heures des échanges boursiers ont été aussi marquées par le fléchissement de deux autres valeurs affectées par les mesures budgétaires, en l’occurrence l’organisateur du système de paris sur les courses, Automatic Systems Ltd (ASL) et CIM Financial, qui, estiment les observateurs, pourrait subir un manque à gagner avec la baisse du taux d’intérêt (de 19% à 12%) et de la pénalité (de 5% à 2%) sur les achats à crédit. ASL était cotée à midi à Rs 65,50, soit en baisse de 5,07%, alors que le cours de CIM Financial était descendu à Rs 9,06 (- 9,04%). Il faut cependant noter que l’indice boursier était en progression à la mi-journée grâce à la bonne tenue de certaines grosses cylindrées : MCB, SBM, New Mauritius Hotels, Sun Resorts, Lux* Resorts, entre autres.