La Bourse de Maurice a permis ces deux dernières années à des compagnies cotées sur le marché officiel ainsi que sur le second marché, le Development and Enterprise Market (DEM), de lever des capitaux frais de l’ordre de Rs 12,2 milliards pour financer leur développement. C’est ce qu’a annoncé hier soir le Chief Executive de la Stock Exchange of Mauritius (SEM), Sunil Benimadhu, lors d’une réception tenue à l’hôtel Le Labourdonnais pour marquer l’introduction de la société Le Meritt Holdings Ltd sur le marché officiel. Pour Henry Loo, CEO de Le Meritt Holdings, cette cotation boursière va rehausser le profil et la visibilité de la compagnie, l’un des leaders du marché de développement immobilier.
La plateforme boursière est un excellent moyen pour des entreprises de lever des capitaux en vue de financer leurs projets d’expansion. C’est ce qu’a soutenu le Chief Executive de la SEM lors de son allocution. Sunil Benimadhu a indiqué que les Rs 12,2 milliards ont été levés par 14 sociétés. La Bourse de Maurice, a-t-il rappelé, a également servi de plateforme de création de la valeur pour les entreprises bien gérées. Selon le Chief Executive de la SEM, les 20 premières compagnies du marché officiel ont généré depuis leur entrée en Bourse des taux de rendement totaux (plus-value réalisée avec la progression de leurs cours boursiers en comptabilisant également les dividendes payés) se situant dans une fourchette de 1 330 % à 16 600 %.
Pour Sunil Benimadhu, la cotation boursière de Le Meritt Holdings permet non seulement à cette dernière d’avoir une identité publique et de toucher un grand nombre d’investisseurs mais ouvre aussi la voie pour que la société puisse écrire un nouveau chapitre de son développement en prenant avantage des opportunités de croissance de ses activités tant à Maurice que dans la région. Une cotation boursière, a soutenu le Chief Executive de la SEM, n’apporte pas uniquement des avantages mais comporte aussi des responsabilités de la part de la direction de la société concernée. Le respect des règlements boursiers est primordial et, en outre, la compagnie sera sujette à une « close scrutiny of its investors, analysts, the press and other stakeholders who would closely monitor its financial and stock market performances to ensure that it can effectively deliver value ».
Saluant la démarche de Le Meritt Holdings, Sunil Benimadhu a souhaité que d’autres entreprises opérant dans de nouveaux secteurs d’activités comme le Business Process Outsourcing (BPO), envisagent sérieusement une cotation boursière. La SEM veut, à travers sa plateforme, être représentative de tous les secteurs d’activités à Maurice mais espère aussi, grâce à une stratégie d’internationalisation et des mesures innovatrices, créer les conditions pour attirer des fonds globaux, des sociétés étrangères spécialisées dans des secteurs d’activités comme l’exploitation minière.
À l’issue de la séance d’hier, la capitalisation boursière de Le Meritt Holdings s’élevait à Rs 834,6 millions. Cette société, qui a fait son entrée en Bourse avec un registre de 750 actionnaires (locaux et étrangers confondus), devrait, selon les milieux boursiers, accroître graduellement le nombre de ses actionnaires. « We hope that, in the coming years, more investors will be participating in the growth and expansion of the company », a déclaré Henry Loo. Pour le CEO de Le Meritt Holdings, la cotation boursière est un événement historique pour le marché de l’immobilier à Maurice. « Elle envoie un signal clair aux clients locaux et internationaux que le marché de l’immobilier à Maurice a atteint un niveau de maturité », a-t-il souligné avant d’ajouter que la « listing of Le Meritt Holdings on the SEM will enable value creation and liquidity for its existing shareholders and future investors ».
Par ailleurs, Henry Loo a fait état de la stratégie de développement à moyen et long termes de la société. Plusieurs projets ont été ébauchés pour les cinq prochaines années. Il a laissé entendre que le projet « Le Meritt ELIPSIS », actuellement en exécution à Trianon, va générer des revenus de Rs 1,8 milliard. La phase 2 du projet, qui consiste en la construction d’espaces commerciaux et de résidences, sera lancée cette année ainsi qu’un projet résidentiel d’envergure à Pailles.
Henry Loo a donné l’assurance que Le Meritt Holdings oeuvrera constamment pour proposer des produits innovateurs dotés d’un bon rapport qualité-prix à la clientèle mauricienne.