Sunil Benimadhu, Chief Executive Officer de la Stock Exchange of Mauritius Ltd (SEM), vient d’être élu pour siéger sur le conseil d’administration de la World Federation of Exchanges (WFE), l’instance internationale regroupant une soixantaine de Bourses des valeurs à travers le monde. Il a été également désigné pour faire partie du Policy Committee de la WFE, appelé à dégager l’orientation stratégique de la fédération.
Ce double honneur, Sunil Benimadhu le dédie au conseil d’administration de la Bourse de Maurice ainsi qu’au personnel de la SEM et du Central Depository & Settlement Co Ltd (CDS). « Mon élection est le résultat de plusieurs années d’efforts de l’ensemble de l’équipe de la SEM/CDS pour rendre la Bourse de Maurice plus visible au plan international », a déclaré Sunil Benimadhu au Mauricien. Il vient de rentrer de Séoul où il avait participé à l’assemblée générale annuelle de la WFE. Il faut souligner que Sunil Benimadhu avait postulé aux fonctions de directeur de la fédération et que sa candidature avait été hautement appréciée.
La WFE regroupe des Bourses de valeurs réparties en trois régions : Amérique du Nord/Amérique latine, Asie/Australasie et Europe/Moyen Orient/Afrique. Le conseil d’administration de la fédération mondiale compte 17 directeurs dont six sont choisis des deux premières régions précitées et cinq de celle de l’EMEA. Lors de la première réunion du conseil d’administration tenue juste après l’assemblée annuelle, Sunil Benimadhu a été choisi pour faire partie du Policy Committee de la WFE dont le rôle est de définir la stratégie de la fédération mondiale vis-à-vis des régulateurs des différents marchés boursiers et des autorités gouvernementales des pays concernés. Il est élu pour une période de trois ans.
« Cette nomination est une bonne chose et pour la Bourse de Maurice et pour le centre financier mauricien. Elle nous permet de participer pleinement aux travaux de la plateforme décisionnelle de l’instance mondiale qui est un standard setter », affirme Sunil Benimadhu. Ce dernier est d’avis que son élection au conseil d’administration de la WFE contribuera à l’amélioration de la visibilité de Maurice en tant que centre financier. « L’occasion me sera aussi donnée de tisser des liens étroits avec d’autres instances boursières pour le développement de notre marché », a indiqué le CEO de la SEM qui a ajouté que la Bourse de Maurice récolte les fruits de sa politique d’ouverture à l’international. Notons que Sunil Benimadhu se retrouvera au sein du Policy Committee aux côtés du CEO de la Chicago Mercantile Exchange (le plus gros marché des matières premières et des produits dérivés), Phupinder Gill, de l’ancien vice-président de la National Stock Exchange of India, Ravi Narain, et du CEO de la Johannesburg Stock Exchange, Nicky Newton-King.
Il a laissé entendre que sa nomination au conseil d’administration de la WFE sera aussi une opportunité de « faire entendre la voix de l’Afrique et des petites bourses de la région tout en mettant en valeur les perspectives de croissance du continent ». Notons que le CEO de la SEM va terminer bientôt deux mandats de deux ans en tant que président de l’African Securities Exchanges Association qui compte 23 Bourses des valeurs. Il avait été nommé à la présidence de l’ASEA en 2010 et avait également agi comme président du SADC Committee of Exchanges.
CEO de la SEM depuis mai 1998, Sunil Benimadhu a joué un rôle de premier ordre dans l’amélioration de l’infrastructure opérationnelle et technique ainsi que du cadre régulatoire de la SEM. Avant de se joindre à la Bourse de Maurice, il a travaillé pour la division de trésorerie de la Banque africaine de Développement où il était responsable de la gestion des actifs de la banque sur les marchés internationaux à revenus fixes. M. Benimadhu a agi comme directeur général du National Mutual Fund (NMF) et a contribué à la création du National Investment Trust (NIT).
Sunil Benimadhu détient un MBA in Finance and Investment de l’Université d’Illinois aux États-Unis, un DEA in Developpement Economics et une Maîtrise en Micro-Economics de l’Université d’Aix-Marseille, France.