Les récompenses n’ont pas fini de tomber pour les quatre tireurs de la Fédération mauricienne de Kick-Boxing et des Disciplines Assimilées (FMKBDA) qui ont brillé lors des Championnats du monde seniors d’octobre dernier à São Paulo au Brésil. Après le cash prize et la promesse de bénéficier d’un terrain de l’État, les deux médaillés d’or, nommément Fabrice Bauluck et James Agathe, aussi bien que les deux médaillés d’argent, à savoir Facson Perrine et Burtlan Simisse, bénéficient désormais d’une bien meilleure considération au niveau de la High Level Sports Unit
(HLSU). C’est ainsi que Fabrice Bauluck et James Agathe bénéficient d’une allocation mensuelle de Rs 24 000 chacun, alors que les deux autres touchent chacun Rs 15 000 mensuellement.
2013 prend fin sur une très bonne note pour les tireurs, surtout après leurs performances d’octobre dernier au Brésil. C’est ainsi que pour les trois derniers mois de l’année, ils ont été reconsidérés par la HLSU du ministère de la Jeunesse et des Sports. Et Fabrice Bauluck passe de la catégorie continentale (Rs 9 000) à la catégorie mondiale (Rs 24 000). L’autre médaillé d’or, James Agathe, qui ne figurait pas parmi les bénéficiaires, perçoit directement une allocation de Rs 24 000, alors que Facson Perrine, qui était classé régional (Rs 4 500), passe en intercontinentale avec une allocation de Rs 15 000. Idem pour le nouveau venu Burtlan Simisse. Boris Brissonnette est également considéré avec une bourse mensuelle de Rs 3 000 (régionale).
Avec ces deux athlètes classés à la mondiale, la FMKBDA surclasse l’Association mauricienne de Boxe (AMB). Ayant été pendant longtemps la seule fédération classée mondiale, grâce à Richarno Colin, l’AMB n’est que l’ombre d’elle-même depuis l’élection d’un nouveau bureau en début d’année. John Colin est maintenu dans la catégorie continentale (Rs 6 000), alors que Didier Cornet de la catégorie régionale (Rs 4 500) n’est plus bénéficiaire. Soulignons également le retour du double médaillé d’or africain de 2011 (Championnats et Jeux d’Afrique), nommément James Kennedy St Pierre, qui est de nouveau considéré comme bénéficiaire. Il est classé régional avec une allocation de Rs 3 000.
Au niveau de l’athlétisme, le médaillé de bronze aux Jeux de la Francophonie tenus en septembre dernier, à Nice en France, à savoir Guillaume Thierry, demeure dans la catégorie intercontinentale avec une allocation de Rs 12 000. Il est rejoint par la lanceuse Jessika Rosun, médaillée de bronze (javelot) elle-aussi à cette même compétition. Cette dernière était auparavant considérée dans la catégorie régionale (Rs 5 500). Le sprinteur Jonathan Permal a fait un joli bond bien mérité au niveau des bénéficiaires lui qui était jusque-là considéré comme athlète régional avec une allocation mensuelle de Rs 3 000. Grâce à sa médaille de bronze obtenue sur 200m aux Jeux de la Francophonie, il est aussi passé à la catégorie intercontinentale (Rs 12 000).
Il convient même de souligner que Jonathan Permal a fait mieux en  décrochant trois autres médailles lors des Championnats d’Afrique juniors d’août dernier, au stade Germain Commarmond, à Bambous. Jonathan Permal s’était, en effet, distingué avec deux médailles d’argent (200m et 4x100m) et une de bronze (100m). Notons l’entrée du jeune Brenson Agathe comme bénéficiaire, notamment dans la catégorie régionale (Rs 3 000). Idem pour Joanila Janvier, Mélissa Arlanda, Orwin Emilien, Jonathan Bardottier et Aurélie Alcindor.
En revanche, le cas de la sprinteuse Mary-Jane Vincent, de retour du centre de haut niveau de la fédération internationale à Kingston en Jamaïque, après un passage éclair, est à suivre. Classée dans la catégorie continentale (Rs 6 000), il est à se demander si elle continuera à bénéficier de cette bourse de haut niveau. Soulignons que l’athlétisme est la discipline qui compte le plus de bénéficiaires d’une bourse de haut niveau avec un total de 18 athlètes.
Par ailleurs, Kate Foo Kune (badminton) a été aussi considérée après sa médaille d’argent aux Championnats d’Afrique et sa médaille d’or aux Internationaux de Maurice, toujours en simple. Elle passe ainsi de la catégorie régionale (Rs 3 000) à la catégorie continentale (Rs 7 500). On note en revanche, que Shama Aboobakar, qui faisait partie de la catégorie régionale (Rs 3 000), ne fait plus partie de la liste des bénéficiaires.
Hormis ces changements, on note que la judokate Christianne Legentil, auparavant considérée comme athlète de la catégorie intercontinentale est descendue d’un cran (Rs 9 000), alors que la pongiste Widaad Gukhool et la nageuse Laisha Mundookissoory, toutes deux de la catégorie régionale (Rs 3 000) ne font plus partie de la liste de bénéficiaires.