Le board de la High Level Sports Unit (HLSU), présidé par Ram Lollchand, s’est réuni le 23 juillet dernier pour décider de la dernière grille d’allocations financières. La publication cette semaine de la nouvelle grille démontre qu’il n’y a pas eu gros changements, même si certains athlètes se sont vu priver de leurs bourses en attendant les rapports de leurs fédérations respectives.
À première vue, pas de gros changement. Mais en scrutant bien, on voit que plusieurs athlètes, à commencer par le marcheur Jérôme Caprice, récupèrent leurs bourses. Ainsi, hormis ce dernier, on retrouve la judokate Christiane Legentil, bénéficiaire d’une bourse de niveau intercontinental (Rs 15 000), et l’haltérophile Shalinee Valaydon, qui a entre-temps soumis les rapports nécessaires et bénéficie donc d’une bourse à hauteur de Rs 6000.
Par contre, la HLSU a exclu le judoka McLeod Paulin et les nageurs Olivia de Maroussem et Emmanuel Forget pour absence de rapports et de recommandations de leur fédération.
Mais on note malgré tout l’arrivée de quelques nouveaux bénéficiaires. Ainsi, le marathonien Jean Luc Vilbrim et le triple sauteur Jonathan Drack se voient entrer dans la catégorie régionale, bénéficiant de la somme de Rs 3000 par mois. Se retrouve également dans cette grille la nageuse Elodie Poo Cheong.
Par contre, on note la suspension des bourses de huit athlètes. En effet, la HLSU a décidé de suspendre temporairement les allocations financières des badistes Kate Foo Kune, Shama Aboobakar, Christopher Paul, Julien Paul, Aurélie Allet et Aatish Lubah, ainsi que celles du boxeur Didier Cornet et du nageur Darren Chan Chin Wa. Les annotations dans les marges signalent que la HLSU attend toujours les rapports des fédérations concernées.
A priori, ces athlètes devraient voir leurs bourses respectives leur revenir à partir du moment où les rapports sont soumis.
Cependant, on note que la HLSU a fait preuve de générosité vis-à-vis de trois athlètes qui ont réalisé les minima pour les Jeux de la Francophonie en septembre prochain à Nice. Ainsi, Annabelle Lascar-José, Elvino Pierre-Louis et Jessika Rosun bénéficieront, en sus de leur bourses de Rs 4 500, de Rs 1  000 supplémentaires après une demande de l’Association mauricienne d’athlétisme. « Mais cette allocation supplémentaire sera interrompue après les Jeux de la Francophonie », précise-t-on du côté de la HLSU.
D’un autre côté, on ne note aucun changement de catégorie. Ainsi, le boxeur Richarno Colin se retrouve toujours dans la catégorie mondiale, avec Rs 24 000. L’athlétisme est représenté au niveau intercontinental avec Guillaume Thierry, qui perçoit une allocation de Rs 12 000. Il est, avec la judokate Christiane Legentil, le seul bénéficiaire d’une bourse à ce niveau.
En catégorie continentale, on retrouve neuf athlètes. Les deux sprinters Fabrice Coiffic et Mary-Jane Vincent, le marcheur Jérôme Caprice, le boxeur John Colin, les cyclistes Aurélie Halbwachs et Yannick Lincoln, la triathlète Fabienne St Louis, le tireur Fabrice Bauluck et la leveuse de fonte Shalinee Valaydon ont été maintenus en catégorie continentale.
La catégorie régionale possède la plus grande densité, avec pas moins de 43 athlètes. Un total de 55 athlètes a été avalisé lors de la dernière réunion. La prochaine réunion de la HLSU se tiendra après les Jeux de la Francophonie.
Les bénéficiaires
Catégorie mondiale
Richarno Colin (boxe) Rs 24 000