Les corps des cinq Mauriciens ayant trouvé la mort lors la bousculade meurtrière de Mina, lors du pèlerinage du Hadj, ont été retrouvés, selon le vice-Premier ministre Showkutally Soodhun, qui se trouve actuellement en Arabie saoudite. « Maurice a été le seul pays à avoir recueilli les ADN des proches des victimes, ce qui a facilité grandement la tâche des autorités. Le ministre saoudien de la Santé, que j’ai rencontré hier, a beaucoup apprécié ce geste de la part de Maurice. Nous avons travaillé jusqu’à fort tard hier soir et avons réussi à confirmer l’identité de quatre Mauriciens, dont trois membres de la famille Janoo et Halima Nazurally. Les examens d’ADN afin de confirmer l’identité du 4e membre de la famille Janoo seront effectués en début d’après midi aujourd’hui », a expliqué Showkutally Soodhun.
Quatre membres de la famille Janoo – à savoir Saïda, Swaley et son épouse Zabeen, ainsi que la soeur, Genobee Kaudeer – avaient été portés disparus, ainsi qu’une 5e Mauricienne, Halima Nazurally, séparée de son fils depuis l’accident de Mina, sont donc décédés. Selon le VPM Soodhun, leurs funérailles auront lieu aujourd’hui au cimetière de Moisem, à Mina, en présence des Mauriciens travaillant en Arabie saoudite.
Par ailleurs, le VPM rencontrera cet après-midi un membre de la famille royale au Palais. Il en profitera pour évoquer l’organisation du Hadj, l’ouverture d’une ambassade de Maurice à Djeddah et l’emploi de médecins mauriciens. Selon Showkutally Soodhun, durant la période du pèlerinage, l’Arabie saoudite emploie 25 000 médecins et quelque 62 000 infirmiers. « J’essaie de voir si des médecins mauriciens pourront être recrutés », a-t-il dit.