Les autorités ont pris la décision de reporter au début de l’année prochaine toute décision quant à l’octroi de la Letter of Most Preferred Bidder pour le projet de Tollable Roadnetwork. Initialement, le calendrier proposé par le Transaction Advisor, SPP Project Solutions (PTY) Ltd, indiquait que cette étape devait être franchie dès lundi prochain avec le consortium Bouygues-Colas informé que sa soumission d’un peu moins de Rs 30 milliards pour ce projet avait été retenue.
Les premières révélations des dessous de cette affaire engageant l’un des plus lourds investissements publics sous le Public and Private Partnership (PPP) ont suscité des énervements dans certains milieux officiels avec des responsables convoqués d’urgence pour des explications sommaires. Compte tenu du fait que ce projet a déjà fait l’objet d’une première Private Notice Question (PNQ) du leader de l’opposition, Paul Bérenger, le vendredi 8 juin dernier, les autorités n’ont pas voulu prendre des risques inutiles en repoussant cette décision à février de l’année prochaine au plus tôt.
De son côté, le Central Procurement Board, dont deux de ses représentants avaient objecté au plan d’action accéléré du Transaction Advisor lors de l’exposé de la semaine dernière, a cru nécessaire de faire publier un communiqué faisant état de menaces contre toute fuite d’information confidentielle. Cet organisme s’est également engagé dans un exercice de damage control en soutenant que « Allegations of attempts to bypass the PPP Committee and the Cabinet in contravention of the law, as stated in the article (Le Mauricien de jeudi), are totally incorrect and devoid of any justification ».
Mais tout de suite après cette phrase, le Central Procurement Board vient avec sa menace à l’effet que « the CPB reiterates that leakage of any confidential information by whomsoever may affect the integrity of the procurement process, and may make the person responsible amenable to legal sanction ».
Plut tôt, le Central Procurement Board affirme que toutes les procédures prévues pour l’examen des offres sous la Request for Proposals ont été suivies à la lettre et que « the whole procurement process was to the knowledge of all stakeholders and bidders, public bodies and private parties. The CPB wishes to assure all concerned parties that it is ensuring that the procurement of the project, as provided for under the RFP, is being observed and that all applicable legal procedures are being complied with ». Le communiqué retrace les différentes étapes de ce projet depuis la publication de la Request for Proposals avalisée par le conseil des ministres et le Public Private Partnership Committee du 5 février 2010.
En tout cas, cet important projet d’infrastructure routière comprenant le réseau de routes à péages et la construction du Harbour Bridge avec un pilier construit en plein port et à côté du Cruise Terminal et des conséquences pour les opérations portuaires, fera encore grand bruit dans les jours à venir.