Kennedy St Pierre sera finalement l’unique boxeur mauricien médaillé à cette édition des Jeux du Commonwealth. Alors qu’un succès leur garantissait une place sur le podium, Cédric Olivier et Isaura Ratna ont échoué dans leur tâche, hier soir au Scottish Exhibition and Conference Centre de Glasgow. Qui plus est, ils n’ont pu tous deux aller au bout de leur combat respectif. Le premier nommé étant arrêté par l’arbitre dès la première reprise, alors que Ratna s’inclinait par jet de l’éponge au deuxième round.
Dans le camp mauricien, on appréhendait d’une certaine façon cette sortie de Cédric Olivier en quart de finale de la catégorie -75 kg. Surtout après sa blessure subie à l’arcade sourcilière droite lors de son premier combat face au Saint-Lucien Arthur Langelier samedi dernier. « Cette blessure est encore à vif et cela constituera un handicap. Il est évident que Cédric évoluera avec une certaine contrainte. Néanmoins, nous effectuerons un travail tactique », nous expliquait l’entraîneur national, Judex Bazile, hier après-midi. Mais voilà, le Tanzanien Benny Muziyo, fort de son expérience acquise lors des championnats du monde Youth et des Jeux Olympiques de la Jeunesse, ne devait pas faire traîner les choses.
Après rien que 58 secondes de combat, il plaçait un direct, suivi d’un crochet qui atteignaient Olivier de plein fouet. Au tapis, ce dernier était compté par l’arbitre écossais Andrew Caulfield, qui mettait ensuite fin au combat. Et ce, même si le boxeur mauricien se relevait. Benny Muziyo obtient ainsi son visa pour les demi-finales et il affrontera demain après-midi l’Anglais Anthony Fowler, vainqueur aux points du Kenyan Onioyo. Quant à Cédric Olivier, qui aura eu le mérite de franchir deux tours dans cette compétition, il subit son deuxième K.O. de la saison, après celui enregistré face à Kennedy St Pierre lors des finales des championnats nationaux Elite.
Quant à Isaura Ratna, elle n’a pas fait le poids face à l’Australienne Shelley Watts lors du troisième quart de finale de la catégorie 57-60 kg. Cette confrontation aura été à sens unique et a logiquement favorisé les desseins d’une boxeuse qui a terminé à la cinquième place au cours des championnats du monde 2012 en Chine et qui a été désignée meilleure combattante lors des Silesian Championships en Pologne.
Face à une adversaire qui attaquait à outrance, Isaura Ratna, en quête d’expérience internationale, ne pouvait que limiter les dégâts. Acculée, elle sera comptée une première fois à 40″ de la fin de la première reprise, puis une nouvelle fois 25″ plus tard. Les juges donnaient alors un avantage de 10-8 à l’Australienne. Le même scénario se reproduisait au deuxième round. Cette fois, Ratna était comptée après 21” et 20” plus tard, Judex Bazile prenait la sage décision de jeter l’éponge. Shelley Watts briguera maintenant une place en finale face à l’Irlandaise Alenna Audley-Murphy.