La défaite aux points de Kennedy St Pierre lors de la finale de la catégorie -81 kg dans le cadre de l’AIBA Professionnal Boxing (APB) a laissé un sentiment d’inachevé dans le camp mauricien.
Au Universiada Hall de Sofia en Bulgarie vendredi dernier, le Mauricien avait sans doute les moyens d’aller jusqu’au bout de ses ambitions en décrochant la ceinture mise en jeu et en se qualifiant pour les Jeux Olympiques de Rio. Toutefois, selon l’entraîneur national, Judex Bazile, certaines circonstances n’ont pas joué en sa faveur.
Ces circonstances concernent de prime abord l’atmosphère grandiose qui régnait au cours de cette soirée. « Kennedy a paru perdu dans toute cette ambiance, avec ces enjeux au bout. De plus, comparativement à son adversaire, il entamait pour la première fois de sa carrière un combat long de huit rounds. Il lui a sans doute manqué la confiance voulue », avance Judex Bazile.
Ce dernier maintient cependant que son poulain avait les capacités voulues pour bousculer davantage l’Iranien Ehsan Rouzbahani. « Il a souvent mis son adversaire en difficulté et aurait pu faire la différence avant terme. Toutefois, bien que misant sur sa puissance, il a temporisé au lieu d’accélérer. De plus, il a été piégé par le rythme et la mobilité de l’Iranien ».
Reste que pour l’entraîneur national, Rouzbahani n’est pas né de la dernière pluie. « C’est un combattant qui a su faire parler son expérience acquise lors des Jeux Olympiques, des championnats du monde et des World Series of Boxing. Le fait d’avoir réalisé plusieurs enchaînements lui a ainsi permis de faire la différence aux points ».
Quoi qu’il en soit, Judex Bazile demeure conscient que Kennedy St Pierre a réalisé un remarquable parcours dans cette compétition. « Cela démontre qu’il possède un énorme potentiel. Disputer quatre combats de haut niveau en quatre mois et tenir la dragée haute à ses adversaires n’est pas donné à n’importe quel boxeur. Pour un jeune de 22 ans, c’est vraiment extraordinaire ».
Toujours est-il qu’il s’attend que son protégé franchisse un nouveau palier et soit encore plus performant au cours du prochain cycle qui débutera le mois prochain. « Il faudra qu’il démontre encore plus de discipline et de sérieux. Avec l’expérience acquise, il faudra qu’il s’investisse et travaille davantage ».
En attendant, Kennedy St Pierre a repris le chemin de l’entraînement au niveau de son club régional de Tranquebar avant de rejoindre la présélection nationale à Vacoas lundi prochain.